Hygge : 7 manières d’adopter cet art de vivre Danois.

Hygge : 7 manières d’adopter cet art de vivre Danois.

19 février 2020

Si l’on a coutume de dire/lire que le Bhoutan est le pays le plus heureux du monde (c’est vite dit, en réalité), le pays le plus heureux d’Europe serait…la France !

Non, je plaisante, les enquêtes du très sérieux Hapiness Research Institute mettent généralement en tête le Danemark (bien qu’en 2019 ce soit la Belgique qui ait été promue) et son mode de vie réconfortant.

Comment se fait t-il que les Danois vivent leurs longs hivers (qui poussent parfois le soleil à se coucher à 15h) dans la joie alors que nous français, sommes chaque fin d’année toujours plus en proie à la dépression saisonnière (le fameux blues hivernal) ?!

Se pourrait t-il que cela vienne du Hygge

C’est quoi le Hygge ?

Le hygge, c’est, le hygge !

La traduction de ce mot n’existe pas vraiment, bien que l’on pourrait facilement lui donner le synonyme de cozy ou cocooning, vous voyez le genre.

L’idée, mettre la relaxation au cœur de son mode de vie, en commencer par son nid douillet, là où l’on passe généralement la plupart de son temps.

Le Hygge (qui se prononce HOUGA) promeut aussi les petits bonheurs simples, comme de passer du bon temps avec les être chers, prendre du temps pour soi, ralentir la course quotidienne et prendre soin de son hygiène de vie.

La base, me dirait vous, sauf que les Danois en ont bel et bien fait un art de vivre qu’ils appliquent au quotidien.

Voici les « commandements » du Hygge, si tant est que l’on puisse le résumer :

  • créer une atmosphère confortable et sécuritaire chez soi (lumières, odeurs, chaleur)
  • être ancrer dans le moment présent (les téléphones n’y sont pas invités)
  • se faire plaisir en cuisinant et en se régalant (sans culpabiliser)
  • éprouver de la gratitude et être reconnaissant pour ce que vous avez là, maintenant
  • vivre en harmonie et sans conflit : pas de place pour la concurrence ou la vantardise
  • s’entourer des gens que l’on aime pour partager des moments en toute simplicité
  • plus que tout, profiter des plaisirs simples que nous offre la vie (comme un bon livre au coin du feu)

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas à s’endetter pour épouser le mode de vie Hygge, mais certains petits investissements peuvent valoir la peine comme nous le verrons.

Voulez-vous devenir hygge ? Je vous indique la marche à suivre !

1. Et si l’on commençait par une digital detox ?

Avec le hygge, on remet ce qui importe vraiment sous le feu des projecteurs, si bien que le scroll infini sur Facebook ou Instagram durant de longues minutes/heures passe à la trappe.

Tant mieux, il nous apporte rarement du bon.

Le Hygge est en effet là pour nous rappeler de profiter du temps qui passe (bien trop) vite, et autant que faire se peut, d’en profiter avec les personnes que l’on aime.

La première des choses à faire est donc de passer sa vie en mode avion, n’en déplaisent à certains.

Les Danois ont tendance à ne pas sortir beaucoup pendant les mois les plus froids, alors ils socialisent les uns chez les autres !

Il n’est pas question de dîners mondains ou de grandes préparations, simplement d’une tablée de convives qui partagent une cuisine qu’ils ont concoctée ensemble.

Quand la nourriture a été consommée, les Danois aiment s’adonner à des jeux de société.

A faire : invitez quelques amis chez vous et préparer ensemble la nourriture que vous partagerez (ainsi si c’est mauvais c’est la faute à tous), puis sortez les cartes pour une bonne belote. Voilà qui est parfaitement Hygge.

2. Se rapprocher de la nature

Dans la cadre de votre « digital detox », rien ne vaut un rapprochement avec la mère Terre.

Lorsque nous sommes proches de la nature, nous avons tendance à ne pas être autant absorbés par la technologie et nous sommes généralement plus attentifs , plus détendus et plus heureux.

Ce n’est pas moi qui le dit mais la science, 2 heures passées dans la nature chaque semaine suffisent a augmenter nos niveaux de bonheur.

Pourquoi ne pas prévoir alors des excursions dans les coins de verdure locaux ?

Entourez-vous une fois de plus de quelques amis proches et partez à l’aventure pour un peu de camping. Si vous êtes douillet, optez alors pour du glamping, une version plus glamour de la classique toile de tente.

Les randonnées sont une excellente manière de lier l’utile à l’agréable, l’exercice physique diminuera indirectement vos niveaux de stress tout en vous permettant de communier avec la Nature.

Le soir venu, vous dormirez comme un enfant.

A faire : quand vous ne savez pas quoi faire, optez pour une petite marche avec une amie ou si vous avez envie d’être seul, pour une marche méditative.

3. Transformer son intérieur en parfait nid douillet

ambiance hygge
De belles guirlande, quelques bougies, un peu moins de lumière artificielle, il n’en faut pas plus pour être Hygge !

Je vous l’ai dit, être hyggeligt (un adjectif ancré dans le vocabulaire danois) n’a pas a être coûteux, alors on ne parlera pas là de rénovations d’intérieurs qui implique de casser des murs ou son PEL.

Au programme on va simplement :

  • modifier un poil l’éclairage
  • apporter quelques petites touches de confort
  • inviter l’extérieur à l’intérieur
  • créer quelques bonnes odeurs

Un éclairage chaud :

Quand on parle de Hygge, on parle avant tout d’éclairage. Il ne s’agit pas de faire venir de gros spots et une lumière intense dans votre domicile, mais plutôt de créer une lumière chaude, agréable et réconfortante.

Décorez votre espace avec des lampes (qui n’ont pas besoin d’être chères, j’insiste), des guirlandes lumineuses (qui ne sont pas seulement réservées pour Noël) et créer l’atmosphère Hygge idéale!

Pour aller plus loin, optez également pour des bougies.

La bougie est peut-être l’icône absolue du mode de vie Hygge, il faut dire que le Danois moyen en brûle 6 kilos par année et 28% des Danois en allument tous les jours !

Ces derniers aiment en effet se couper parfois de l’éclairage industriel pour en revenir aux bases, et donc, à la bougie.

Comment leur donner tort ?

Avez-vous déjà expérimentez le plaisir instantané d’allumer une simple bougie parfumée à la lavande ? En plus de l’odeur, vous profiter de la chaleur qui émane de sa flamme et des effets relaxants de l’arôme des huiles essentielles qu’elle renferme.

Veillez toujours à l’aspect sécuritaire de vos bougies et assurez-vous d’en choisir des naturelles, sans parfum artificiel et bio. Je vous recommande des bougies à la cire d’abeille ou de soja qui procurent une énergie guérissante, purifiante et apaisante…regardez danser la flamme…soufflez.

Des odeurs agréables :

Les odeurs sont les gardiens de notre sentiment de sécurité, elles sont à même de nous rappeler un souvenir, un moment, un endroit particulier lors duquel nous étions particulièrement bien.

La cannelle ou le clou de girofle sont par exemple des incontournables lors des longues soirées de Noël.

Vous me connaissez, je suis une énorme fan d’huiles essentielles et je ne peux que vous recommander de vous procurer un diffuseur (on en trouver pour 20€ et peut être même moins que ça).

Pour continuer sur le dossier des odeurs, je vous invite à lire mon article « 9 manières d’avoir une maison qui sent divinement bon« .

A faire : lors d’un dimanche où vous ne savez que faire, pourquoi ne pas activer le mode Do It Yourself pour confectionner une bougie naturelle avec les parfums que vous appréciez ?

Un petit coin de paradis :

ca veut dire quoi hygge
Vivre le moment présent est au cœur du concept Hygge

L’espace Hygge typique est le suivant, un coin douillet proche d’une cheminée.

Toutefois, il n’est pas donné à tout le monde de profiter du crépitement du feu, de la chaleur des braises et de la danse des flammes, j’en conviens.

Et comme je l’ai dis, être hygge n’a pas à être onéreux.

De bons coussins et un plaid douillet suffisent à évoquer la chaleur et le confort, le but étant d’avoir un coin douillet dans votre lieu de vie, que vous pouvez utiliser pour vous réfugier, pour lire un bon bouquin, écrire votre journal, faire un album photo, des coloriages anti stress ou encore méditer.

A titre personnel, j’ai alloué un coin modulable dans mon petit appartement, ce n’est pas la panacée, mais je m’y sens quasi mieux que dans mon lit.

La journée, l’espace est dédié à la pratique de mes séances de yoga, on peut donc y retrouver mon tapis de yoga, un diffuseur d’huiles essentielles et une petite enceinte.

Le soir, le tapis reste mais il est susceptible d’accueillir une bonne couverture ainsi que quelques coussins moelleux, plus propice à la méditation et la lecture.

Inviter l’extérieur à l’intérieur :

En voilà une notion très Hygge, les Danois ont pour habitude de contrecarrer de longs hivers scandinaves en apportant des éléments de l’extérieur à l’intérieur.

Cela comporte tout ce qui est fait en bois, y compris des brindilles, des noix, des pommes de pain etc., et tout ceci toujours dans la même démarche : se rapprocher de la nature.

A ce titre, il est peut être venu le moment d’apporter une touche de verdure en ornant votre appartement de quelques belles plantes d’intérieur ?

4. Un breuvage chaud dans les mains, le hygge par excellence

cafetièreLes Danois sont de très gros consommateurs de café.

Au delà de l’apport en caféine, sans qui rien ne serait possible pour certains le matin, la café offre un réconfort immédiat par son odeur (rien de tel que l’odeur du café fraîchement moulu dans une cuisine) et la chaleur qu’il dégage.

Si vous êtes caféinoman, essayez de prendre plaisir non pas seulement dans la dégustation de l’or noir, mais également dans sa préparation.

Appréciez de vous lever un poil plus tôt, non pas pour vous faire un expresso à la machine mais pour couler votre café avec ce que l’on appelle une cafetière « Slow Coffee« .

Oui, c’est plus long, mais cela fait partie du processus Hygge, vous vous souvenez, apprécier chaque petit plaisir et profiter de l’instant T, ralentir le rythme…regardez lentement s’écouler le breuvage dans la cafetière à travers le filtre…

Et pour ceux qui ont horreur du café, pas de panique, puisque la seconde boisson consommée au monde est aussi très réconfortante.

Il s’agit bien sûr du thé !

Et là, le choix est immense : thé blanc, noir, Rooibos, vert ou encore mon petit préféré, le Matcha.

Tous sauront idéalement accompagner une journée froide enveloppé dans une couverture chaude et douillette.

Et si vous n’aimez ni thé ni café, tout n’est pas perdu, vous pouvez miser sur un vin chaud, un grog (avec modération cela va de soi), un bon chocolat chaud ou encore un « Lait d’or » (golden milk, à base de curcuma).

Bref, ce n’est pas le choix qui manque et je vous laisse consulter mes 15 alternatives au café si vous manquez d’inspiration.

5. Dégagez du temps pour « ne rien faire »

ambiance hygge
Ne rien faire, c’est déjà faire beaucoup

Qui parmi vous est capable de ne rien faire ? Tout le monde ?

Je réitère, qui est capable de ne rien faire sans son téléphone ?

Prendre un moment pour soi n’est pas égoïste, c’est indispensable.

Le Hygge sait plus que tout donner un équilibre entre les moments de convivialité, de partage, et les instants passés seul.

On apprécie ces temporisations, ces parenthèses figées dans le temps, ces petits plaisirs de la vie qui sont aussi bêtes que :

  • d’enfiler une paire de grandes chaussettes, vous savez celles qui sont douillettes à l’intérieur et anti-dérapantes à l’extérieur (parfaitement hygge)
  • de prendre un bain aux huiles essentielles
  • de pratiquer 5 à 10 minutes de méditation (quotidiennes, j’insiste)
  • de se plonger corps et âme dans un bon livre et s’en imprégner, du récit juqu’à l’odeur des pages
  • de cuisiner un repas colorée et savoureux
  • de regarder le feu crépiter ou la pluie tomber
  • de prendre plaisir à bouger son corps
  • d’écouter de la musique zen (à ce compte là je vous recommande le style « Low Fi », et la chaîne Spotify Chilled Cow qui est aussi formidable pour travailler)

6. Se régaler sans culpabiliser

Nos amis Danois sont assez friands de pâtisseries en tout genre, appelées wienerbrød ou « Vienna bread ».

Alors non, Vienne n’est pas situé au Danemark, mais le terme viendrait des pâtissiers autrichiens qui auraient apporté à Copenhague la technique de fabrication de la pâte feuilletée au milieu des années 1800, après que les boulangers danois se soient mis en grève (c’est du moins ce que dit l’histoire.)

Il est très Hygge que de prendre un après midi entier pour se cuisiner quelque chose qui va vous faire plaisir de manger.

Et pour cause, la cuisine peut être tellement relaxante et nourrissante, avez-vous déjà essayer de faire du pain par exemple ?

J’aime personnellement dédier mon dimanche à l’élaboration des menus de ma semaine à venir.

Je vous invite à découvrir la chaîne dont la vidéo ci-dessus est issue, surtout si vous êtes comme moi végétarienne et sans cesse en quête d’inspiration.

Le but, c’est de cuisiner ce qu’il vous fait plaisir et de vous régaler sans culpabiliser.

Comme tout est toujours (selon moi) question d’équilibre, le but n’est pas de s’envoyer de multiples pâtisseries tous les jours, mais si votre régime alimentaire est sain et suffisamment varié, il n’y a pas de mal à succomber de temps à autre.

Et cela nous amène au dernier point, en toute logique…

A faire : la pâtisserie Danoise par excellence est peut être le Cinnamon roll, pourquoi ne pas profiter d’un brunch avec vos amis pour en fabriquer vous même ?

7. Faites de l’exercice un moment agréable

Ce dernier « commandement » du Hygge est parfaitement personnel, il est rarement fait mention du sport dans le Hygge et pourtant, je ne vois pas comment il peut en être autrement !

Je suis partisane du fait que l’exercice peut tout guérir, et que tout est question d’équilibre entre un mode de vie actif et du temps dédié à la relaxation.

Pour moi, l’exercice est à la contrée de ces deux domaines, des activités comme le Pilates ou le Yoga sont actives et pourtant, qu’il est bon et relaxant d’en faire dans la chaleur d’un studio sous un éclairage doux.

Qu’il est bon également d’aller courir en montagne ou faire du vélo au bord d’un lac (ce qui rapproche une fois de plus de la Nature).

Le sport devrait toujours être fait sur une base régulière (au même titre que la méditation), mais jamais sous la contrainte.

Conclusion

De ce qu’on a vu, on peut retenir que le Hygge, c’est avant tout prendre soin de soi, se rapprocher des autres et de la Nature, tout en créeant un environnement où l’on se sent bien et en sécurité.

Les 7 « piliers » du Hygge ci-dessus sont, comme vous pouvez le constater, des choses très banales, mais vous pourriez bien être étonné de voir ô combien les plaisirs simples (le fait d’être dans la nature, la connexion avec les proches, la gratitude de l’instant présent, etc) peuvent rendre immensément heureux et épanoui.

Ce sont là des choses puissantes qui peuvent faire une énorme différence dans la façon dont vous vous sentez.

Je pense en particulier que l’importance du lien social est un aspect du bien-être souvent négligé.

Ce sont peut être d’ailleurs leurs relations sociales qui rendent les Danois si heureux, et nous ne pouvons qu’en prendre de la graine.

Je sais qu’il n’est pas toujours facile de nos jours de nouer des amitiés profondes à l’âge adulte, alors si vous pensez que vous pourriez bénéficier de meilleures relations sociales, pourquoi ne pas chercher à vous faire de nouveaux amis par l’intermédiaire d’un groupe, d’une association ou encore d’un club de sport ?

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.