Méditer en marchant, comment s’y prendre ?

Méditer en marchant, comment s’y prendre ?

10 décembre 2018

Métro, boulot, dodo…chaque matin, comme des milliers de Français, vous passez d’innombrables minutes dans les transports pour vous rendre au travail.

Quand enfin vous êtes assis à votre bureau, vous vous rendez compte que vous ne savez même pas comment vous êtes arrivé ici…je veux dire, votre corps a bien fait le voyage, pas de doute…mais votre esprit est sans doute resté à la maison !

Pourquoi ne pas utiliser ces périodes de trajet quotidien dans lesquelles votre esprit est absent pour en faire des moments d’exercice mental productif et de méditation marchée ?

Méditer en marchant peut être aussi productif que de méditer de manière traditionnelle, assis dans son zafu ! Pour les êtres agités, apprendre à méditer en marchant peut s’avérer bien utile !

apprendre à méditer

RECEVEZ VOTRE GUIDE DE MÉDITATION GRATUIT réveillez le Daila Lama qui sommeille en vous !

Une promenade peut avoir le même effet qu’une méditation régulière, c’est une excellente manière de se sortir et les bienfaits pour le cerveau et la santé mentale sont immenses selon la science.

Contrairement aux méthodes assises, qui peuvent vous faire craindre de respirer correctement ou de vous endormir, la marche vous permet de vous concentrer sur les sensations qui accompagnent chaque pas que vous faites.

En fin de compte, méditer, c’est « simplement » de se concentrer pour créer un état apaisant, une bulle qui cultive à la fois la conscience et la présence. À partir de là, peu importe que l’on soit assis, debout ou que l’on marche.

Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un peu de pratique et de savoir-faire.

Où méditer en marchant ?

J’aurais tendance à vous dire, peu importe, tant que vous privilégiez des endroits à l’extérieur, que vous soyez près de la verdure ou dans une jungle de béton. Vos sens peuvent s’activer différemment dans un environnement urbain ou rural, mais le concept de concentration et de conscience sensorielle fonctionne en tout lieu.

Tout endroit peut être praticable, mais si vraiment vous sortez pour une marche méditative, trouvez un endroit où vous vous sentez à l’aise et en sécurité. Si vous pouvez vous connecter à la nature durant votre marche méditative, c’est encore mieux.

Peu importe la distance de votre sentier de marche, de toute manière, vous n’allez nulle part, vous vous exercez à être présent à chacun de vos pas.

vous pouvez tout à fait faire des aller-retour, parfois, arrêtez-vous, restez immobile et respirez. Prenez un instant pour scanner votre corps de la tête aux pieds, pour prendre conscience de ce que vous ressentez. Puis recommencez lentement à marcher.

Comment faire une marche méditative ?

La marche consciente (ou marche méditative) implique une réflexion délibérée sur une série d’actions que vous faites normalement automatiquement. Ce que je veux dire par là, c’est qu’habituellement, vous ne réfléchissez pas à comment vous marcher, comment vous amenez un pas devant l’autre, vous le faites et c’est tout.

Ici on veut briser le processus classique de la marche en commençant par porter une attention à sa respiration, au soulèvement et au placement de ses pieds à chacun de ses pas, etc.

C’est pourquoi la marche consciente est une marche généralement lente, permettant ainsi de mieux se concentrer et de ralentir le rythme infernal du quotidien. Vous pouvez joindre vos mains derrière votre dos, ou laisser vos bras ballants sur les côtés.

Ne reste plus qu’à choisir quelque chose sur lequel placer votre attention durant la marche. Cela peut simplement être la sensation de vos pieds qui touchent le sol (encore mieux si vous êtes pieds nus), les muscles qui se contractent pour générer le mouvement, etc.

Se concentrer sur son corps est sans doute le plus simple, essayez réellement de connecter votre esprit à vos mouvements, prêtez attention à ce que chaque partie de votre corps ressent à chaque pas.

Une autre option est de profiter de ce que votre vue vous offre sans porter de jugement, les arbres en fleurs, les gens qui courent, les enfants qui jouent. Faites vraiment attention à ce qui vous entoure et observez les détails, sans trop y penser.

En général, il ne faut pas longtemps pour se perdre dans ses pensées…

Ne vous inquiétez jamais si votre esprit s’égare, quand vous le constatez, ramenez simplement votre attention sur vos sensations, votre corps en mouvements ou votre souffle.

Voici votre checklist pour méditer en marchant :

  1. lorsque vous commencez à marcher, liez délibérément votre esprit avec vos pieds. Prenez conscience du mouvement physique de vos jambes. Remarquez les sensations du contact de vos pieds au sol. Intéressez-vous à la qualité de chaque étape. Vos jambes sont tendues ou détendues ?
  2. mettez tous vos sens en éveil et élargissez votre conscience à votre environnement. Qu’est-ce que vous voyez ? Remarquez les gens qui passent, les bâtiments, la couleur des portes, le ciel….soyez curieux ! Qu’entendez-vous ? Écouter activement les sons qui vous entourent, surtout si vous les aimez ; le chant des oiseaux, le sifflement joyeux de quelqu’un, les mots gentils entendus ou observez simplement le silence. Si vous ne remarquez rien d’agréable, chantonnez une de vos chansons préférées dans votre tête.
  3. soyez positif. Laissé à lui-même, votre esprit peut devenir négatif : « Il parle trop fort« , « Je n’aime pas sa tenue« , « Il fait froid« …pour vous délivrer du stress, changez votre manière de voir les choses et choisissez d’avoir des pensées qui améliorent votre bien-être. Tout ce que vous avez à faire, c’est de rechercher les aspects positifs durant votre promenade. Le ciel bleu, l’air frais sur votre visage, le rire d’un enfant, le beau sourire de quelqu’un. Regarder la beauté est beaucoup plus relaxant que de rester pris dans l’engrenage de la négativité.
Méditer en marchant, comment s’y prendre ?
5 (100%) 1 vote

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.