Le rôle de la température corporelle dans la qualité du sommeil

Le rôle de la température corporelle dans la qualité du sommeil

29 août 2017

Aujourd’hui, je vais vous expliquer exactement quel rôle joue le Rythme de votre T° corporelle dans le contrôle de votre Horloge Interne, et donc de la qualité de votre sommeil.

Plongeons immédiatement au coeur du sujet…

La température de votre corps suit un rythme circadien, c’est-à-dire un cycle de plus ou moins 24h (circa : autour et dien : jour). Contrairement à ce que l’on apprend à l’école, la T° de notre corps ne reste pas à une valeur constante de 37° Celsius (en tout cas ne devrait pas). Elle a un rythme spécifique, augmentant ou diminuant selon le moment de la journée.

C’est cette chute ou cette augmentation de T° qui indiquent à notre corps qu’il est temps de dormir ou encore de se réveiller. Lorsque notre T° baisse, on se sent plus fatigué, paresseux ou léthargique. C’est ce qui se passe notamment au moment de dormir : la T° diminue, nos ondes cérébrales ralentissent et on entre dans la phase 1 du sommeil. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut une chambre fraîche et aérée pour pouvoir bien dormir.

A l’inverse, lorsqu’elle augmente, on se sent réveillé et alerte. C’est ce qui se passe le matin (ou devrait se passer). Vous avez peut-être déjà ressenti le besoin de faire une sieste ou de vos reposer durant l’après-midi. Rien de plus naturel, quelquefois l’envie de dormir peut même être aussi forte que la nuit !

Malheureusement, la Société actuelle ne nous permet pas (ou très rarement) de dormir à cette heure là.

En général, la T° de notre corps commence à augmenter tôt le matin, pour baisser légèrement durant l’après-midi et finalement atteindre son maximum en soirée. Ensuite, la T° diminue fortement jusqu’à atteindre son point le plus bas aux alentours de 4h du matin.

A quoi ressemble VOTRE courbe de Température?

Tout ce que je viens de vous montrer est malheureusement faux pour beaucoup de personnes : leur courbe de T° est désespérément plate !

Conséquence: leur corps ne sait plus quand il est temps de dormir ou de se réveiller.

C’est en raison du rythme suivi par notre T° que nous nous sentons somnolents exactement à la même heure chaque jour et c’est aussi pour cette raison que certaines personnes n’ont pas besoin de réveil pour se lever le matin.
Si vous avez des problèmes de sommeil, vous vivez probablement en total déphasage avec votre rythme naturel.

Exemple :

Si votre T° augmente le matin à partir de 8h, mais que vous êtes obligés de vous lever à 7h, votre réveil va être terrifiant ! Vous allez vous lever encore très fatigué et sans énergie, parce que pour votre corps, il encore l’heure de dormir.
Tant que vous ne modifierez pas votre rythme naturel en suivant certaines techniques, vous serez toujours fatigué le matin à votre réveil, et le soir vous aurez du mal à vous endormir.

C’est exactement ce qui se passe avec le décalage horaire : votre corps n’est pas en phase avec l’heure du pays. Vous êtes fatigué durant la journée et vous commencez à vous réveiller lorsqu’il est l’heure de dormir (cas extrême).
Le rythme de votre T° corporelle est définitivement le facteur le plus important entrant en compte dans la programmation de votre horloge interne. Il conditionne vos nuits et vos journées.

Mélatonine et Lumière du Soleil

Vous-êtes vous déjà demandé pourquoi nous dormons la nuit ? Est-ce que ce serait un réflexe conditionné qui nous viendrait du temps des Hommes des Cavernes ?

Possible.

Ce qui est sûr c’est que nous possédons en nous un système qui utilise l’alternance lumière/obscurité pour contrôler certaines hormones du sommeil. La mélatonine est une hormone synthétisée dans la glande pinéale et, à moindre mesure, dans la rétine. La production de mélatonine provoque le sommeil, elle indique au corps qu’il est l’heure de dormir.

Ainsi, lorsque votre niveau de mélatonine est élevé, vous vous sentez somnolents, vous baillez… Cette hormone est créée lorsque votre corps est « exposé » à l’obscurité. Au moment même ou la lumière du soleil ne pénètre plus dans vos yeux, votre niveau de mélatonine augmente.

Le niveau de mélatonine a un impact direct sur votre énergie, votre fatigue et votre sommeil.

De nombreuses expériences d’isolement (coupé de tout repère temporel : sans soleil ni montre…) ont montré à quel point notre sommeil dépendait de notre exposition à la lumière du soleil. Et même si ces expériences étaient réalisées dans des conditions extrêmes (grottes), notre vie moderne impose des conditions assez similaires.

Lorsque vous passez 8h par jour dans un bureau, que vous rentrez en train ou métro, et que le soir vous restez chez vous, votre corps ne reçoit pas suffisamment de lumière. On a tendance à penser que passer du temps dans un bureau très bien éclairé ou très lumineux revient au même que de s’exposer à la lumière naturelle du jour.

Voilà quelques chiffres qui contredisent totalement cette idée :

  • 1 ampoule ordinaire émet entre 200 et 500 lux (une mesure de l’éclairement lumineux) de lumière
  • 1 appartement bien éclairé correspond en général à 200-400 lux de lumière
  • Au lever du soleil, on peut recevoir 10 000 (dix mille) lux de lumière
  • A midi, le soleil en émet aux alentour de 100 000 (cent mille) !

Vous voyez la différence ?

Certains diront qu’il faut faire attention au soleil, à ne pas trop s’exposer, risque de cancer de la peau… Et ils auront raison.

Oui, s’exposer sans aucune protection au soleil est dangereux pour notre santé, mais dans le même temps, rester enfermé dans son bureau, dans les transports ou chez soi est tout autant mauvais et risqué. Et lorsque je parle de soleil, je veux dire « lumière naturelle ».

Même par temps couvert, la lumière naturelle est bien plus forte que celle des lampes halogènes ou de la lumière qui traverse les fenêtres dans votre bureau.

La lumière Naturelle, une substance « miracle »

La lumière du soleil nous est nécessaire pour plusieurs raisons :

  • Elle indique à notre corps qu’il est l’heure de se réveiller
  • Elle stoppe la production de mélatonine (l’hormone du sommeil)
  • Elle rééquilibre notre horloge biologique en faisant augmenter notre T° corporelle, ce qui permet à notre corps de distinguer jour et nuit.

Beaucoup trop de personnes passent la majeure partie de leur temps entre leur bureau, les transports en commun et leur maison. Il ne suffit pas de sortir le week-end, ou de faire le trajet entre son travail et le train. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de concilier travail et responsabilités quotidiennes avec un mode de vie sain et naturel, mais je vous montrerai comment vous organiser pour parvenir à surmonter cette difficulté.

Vous avez besoin de lumière naturelle chaque jour de la semaine.

C’est généralement ce manque de lumière qui provoque une fatigue excessive en journée, ou une difficulté à se réveiller. On en fait d’ailleurs tous l’expérience en Hiver, une période ou le taux de déprime explose littéralement et cela dû en très grande partie au manque de soleil.

La lumière naturelle a aussi un effet anti-dépresseur reconnu (par le biais de la vitamine D) qui peut vous empêcher de passer par ces périodes de déprime saisonnière. Et si vous ne parvenez pas à vous exposer suffisamment longtemps chaque jour, une alternative efficace pourrait être la luminothérapie: l’utilisation de lampes à haute intensité pour simuler la lumière du soleil. Je ne l’utilise pas moi-même, mais les résultats semblent plutôt positifs avec cette méthode.

Si vous prenez à coeur le conseil que je viens de vous donner (vous exposer quotidiennement à la lumière naturelle) et que vous le suivez réellement, je peux vous promettre que vous constaterez une amélioration conséquente de votre sommeil, mais aussi de votre santé.

Le rôle de la température corporelle dans la qualité du sommeil
5 (100%) 1 vote

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.