Histoire et diffusion du Bouddhisme

Histoire et diffusion du Bouddhisme

19 octobre 2017

Le Bouddhisme, fondé à la fin du 6ème siècle avant Jésus-Christ. par Siddhartha Gautama (connu comme étant le « Bouddha »), est une religion majoritaire dans la plupart des pays d’Asie.

Le bouddhisme a pris de nombreuses formes différentes, mais dans chaque cas il y a eu une tentative de puiser dans les expériences de vie du Bouddha, ses enseignements et l' »esprit » ou « essence » de ses enseignements (appelés dhamma ou dharma) comme modèles pour la vie religieuse.

Le Bouddha naquit (environ en 563 avant J.C) à Lumbini, près des contreforts de l’Himalaya, et il commença à enseigner autour de Bénarès (à Sarnath). Son époque en général était celle du ferment spirituel, intellectuel et social. C’était l’époque où l’idéal hindou de la renonciation à la vie familiale et sociale par les personnes saintes à la recherche de la Vérité s’est répandu, et où les Upanishads ont été écrits.

Siddhartha Gautama était le fils guerrier d’un roi et d’une reine. Selon la légende, à sa naissance, un devin prédisait qu’il renoncerait à la vie au temple. Pour éviter cela, son père lui apporta de nombreux luxes et plaisirs.

Mais, jeune homme, il effectua une série de quatre balades en charrette où il découvrit pour la première fois les formes les plus graves de la souffrance humaine: vieillesse, maladie et mort.

Le contraste entre sa vie et cette souffrance humaine lui a fait prendre conscience que tous les plaisirs de la terre étaient éphémères et ne pouvaient que masquer la souffrance humaine. Laissant sa femme – et son nouveau fils (« Rahula »), il s’enfuit pour méditer. Six mois plus tard (selon certains), il avait atteint le Nirvana (l’illumination), qui apportait à la fois les vraies réponses aux causes de la souffrance et une libération éternelle.

Le Bouddha (« l’Éveillé ou l’Éveillé ») commença à enseigner ces vérités aux autres par compassion pour leur souffrance. Les doctrines les plus importantes qu’il a enseigné incluaient les Quatre Nobles Vérités et le Huitième Chemin.

Après la mort du Bouddha, ses disciples errants s’installèrent peu à peu dans des monastères. et enseignèrent aux laïcs, qui à leur tour, enseignèrent aux moines certains des enseignements de Bouddha.

Tout ce petit monde continuait de se recueillir sur le lieu de naissance du Bouddha, d’aller se recueillir vers l’arbre sous lequel le Bouddha atteint pour la première fois l’illumination (arbre de la bodhi), contempler les images du Bouddha dans les temples, et les reliques de son corps logées dans divers monticules funéraires. Un roi célèbre, Ashoka, et son fils aidèrent même à répandre le bouddhisme dans toute l’Inde du Sud et au Sri Lanka (Ceylan) (3ème siècle avant Jésus-Christ).

Beaucoup d’écoles monastiques se sont développées parmi les disciples de Bouddha. Cela s’explique en partie par le fait que ses enseignements pratiques étaient énigmatiques sur plusieurs points; par exemple, il a refusé de donner une réponse sans équivoque sur la question de savoir si les humains ont une âme (atta/atman) ou non.

Une autre raison du développement de différentes écoles est que le Bouddha a refusé de nommer un successeur pour le suivre comme chef de la Sangha (ordre monastique). Il a dit aux moines d’être des lumières pour eux-mêmes et de faire du Dhamma leur guide.

A propos du premier siècle de notre ère. une scission majeure s’est produite au sein du plissement bouddhiste – celle entre les branches Mahayana et Hinayana.

De la branche Hinayana, seule l’école du ravada (fondée au 4ème siècle avant J. C. E.) subsiste; on la trouve actuellement au Sri Lanka et dans tous les pays de l’Asie du Sud-Est. Cette école met l’accent sur la figure historique du Bouddha Gautama, et sur la centralité du style de vie et de la pratique (méditation) du moine.

Les moines ravada quant à eux soutiennent que le Bouddha a enseigné une doctrine de l’anatta (pas d’âme) quand il a parlé de l’impermanence du corps/forme humain, de la perception, des sensations/sentiments, de la conscience et de la volition. Ils croient, cependant, que les êtres humains continuent de renaître, et de recueillir le karma jusqu’à ce qu’ils atteignent le Nirvana.

La branche Mahayana des écoles a commencé vers le 1er siècle de notre ère. On trouve aujourd’hui des mahayanistes surtout en Corée, en Chine, au Japon et au Tibet. Les trois écoles les plus connues sont Pure Land, Chanor Zen et Tantra.

Les écoles Mahayana en général utilisent des textes appelés sutras, soulignant que les laïcs peuvent aussi être de bons bouddhistes, et qu’il existe d’autres voies efficaces pour se rendre au Nirvana en plus de la méditation – par exemple le chant et les bonnes œuvres.

Bien que le bouddhisme ait pratiquement disparu en Inde (vers le XIIe siècle avant J. -C.) – peut-être à cause de la nature omniprésente de l’hindouisme, des invasions musulmanes ou d’une trop grande insistance sur le mode de vie du moine en tant que religion – il a plus que prouvé sa viabilité et sa spiritualité pratique dans les pays d’Asie vers lesquels il a été porté.

Les nombreuses formes et pratiques qui se sont développées au sein du repli bouddhiste ont également permis à de nombreux types de personnes de satisfaire leurs besoins spirituels à travers cette grande religion.

Histoire et diffusion du Bouddhisme
5 (100%) 1 vote

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.