Guide complet du yoga pour débutants

yoga débutant

À moins d’avoir passé les dix dernières années dans une caverne, vous n’avez pu faire autrement que d’entendre parler du Yoga.

Si la discipline ancestrale a un peu été bouleversée en se faisant prendre d’assaut par Instagram et en devenant un business juteux de plusieurs millions d’euros, elle n’en demeure pas moins une pratique bénéfique pour le corps et l’esprit.

Rien qu’en France, ce sont 2 à 2,5 millions de personnes qui le pratiquent au quotidien ! Mais est-il fait pour vous et qu’est-il vraiment ? C’est ce à quoi je vais m’atteler de répondre dès maintenant !

L’origine du yoga

Il faut comprendre qu’avant d’être un hashtag à la mode sur les réseaux sociaux et une image de leggings colorés, le yoga est avant tout un terme très large qui a trait à la spiritualité et la religion de l’Inde ancienne.

Dans la philosophie indienne et hindouiste, le cycle de la renaissance se poursuit tant qu’un être vivant ne parvient pas à un niveau de perfection, ce n’est qu’au terme de ce dernier que l’être peut enfin connaître la libération.

Dans la continuité de cette pensée, le yoga fut élaboré pour que l’humain soit en mesure de se détacher de l’aspect matériel des choses, bien trop souvent source de souffrance inutile selon les sages.

Ce n’est que par ce bien que l’être peut accéder à l’illumination, et grâce à un ensemble de techniques regroupant exercices corporels et mentaux (comprenez, la méditation).

Le yoga possède donc toute une dimension méditative, physique et mentale, qui exige de la discipline mentale, de l’équilibre, de la souplesse et de la force.

En fait, au-delà d’une discipline sportive, le yoga est véritablement un art de vivre dont les adhérents partagent bien souvent les mêmes valeurs.

Le yoga est réellement devenu populaire dans les quelques décennies qui ont suivi la fabrication des premiers tapis de yoga, dans les années 1980.

Par conséquent, beaucoup de gens considèrent le yoga comme une simple routine d’étirements physiques et de renforcement.

On retrouve les premières mentions du yoga dans les Védas, de très anciens écrits indiens datant de 1500 avant notre ère !

Il va de soi qu’à cette époque, le yoga n’évoquait absolument pas un cours d’une heure donné par un instructeur veillant à ce que ses élèves respectent et leurs souffles, et leurs alignements.

On dit que les premières asanas (poses yogiques) sont venues de cérémonies sacrificielles conduites par des prêtres védiques.

Ce n’est que plus tard, sous la houlette de l’hindouisme et le bouddhisme que le yoga en est venu à représenter des pratiques plus méditatives et spirituelles.

Avec le temps, il a évolué pour devenir le yoga que nous connaissons et apprécions aujourd’hui en Occident, principalement axé sur le mouvement physique et l’alignement avec la respiration.

Les conceptions modernes du yoga se composent généralement de 8 piliers qui définissent le noble chemin octuple :

  1. Yama : l’intégrité, l’honnêteté et la non-violence (la raison pour laquelle la plupart des yogis deviennent végétariens).
  2. Niyama : l’autodiscipline du corps et de l’esprit.
  3. Asana : postures yogiques.
  4. Pranayama : la respiration.
  5. Pratyahara : une introspection loin des sens.
  6. Dharana : une pratique qui ouvre la voie à la méditation.
  7. Dhyana : la méditation.
  8. Samadhi : l’état final de félicité et d’extase que l’on expérimente une fois que les 7 piliers précédents ont été maîtrisés.

Remarquez que notre façon de voir le Yoga en Occident représente finalement 1/8 de ce qu’est réellement le yoga !

Tout cela non pas pour vous dire que les postures de yoga importent peu, non, mais simplement que les bienfaits du Yoga font aussi leur chemin par esprit (et par une pratique régulière des asanas).

Les bienfaits du yoga, parlons-en justement !

Les bienfaits du Yoga

Si vous êtes un yogiste passionné, les bienfaits du yoga ne vous ont sans doute pas échappés, peut-être que vous dormez mieux ou que vous sentez plus à l’aise dans votre vie de tous les jours, plus zen face aux situations stressantes.

Peut-être que les bienfaits que vous ressentez sont physiques, et que la pratique du yoga vous permet de contre-balancer les longues heures passées assises à votre poste de travail tous les jours, ou de vous apporter un soulagement à des problèmes tels que l’arthrose.

Mais si vous avez déjà essayé d’expliquer à un néophyte toutes les vertus du yoga, vous avez sans doute eu à faire à quelques sceptiques, allez expliquer à quelqu’un qui n’y connait rien que la pratique de cette gym douce « augmente les flux d’énergie » ou « transmet cette énergie jusqu’à votre colonne vertébrale »..pas facile !

Le fait est que les bienfaits sont vastes !

Comme pour toute activité physique, les bienfaits du yoga ne seront récoltés que par une pratique régulière, à l’instar de la méditation, 15 minutes quotidiennes valent mieux que 2 heures toutes les 2 semaines.

Aller à un cours une fois par semaine, c’est bien, mais cela risque d’être insuffisant.

  • Améliore globalement la santé

    Le yoga peut à la fois prévenir des maladies et en favoriser la récupération, mais c’est loin d’être tout…

  • Augmente la concentration

    Une composante importante du yoga est de se focaliser sur le présent. Des études ont révélé que la pratique régulière du yoga améliore la coordination, le temps de réaction, la mémoire et même les scores de QI

  • Un esprit plus serein

    Le yoga supprime les fluctuations de l’esprit, en d’autres termes, il ralentit les boucles mentales de la frustration, du regret, de la colère, de la peur et des désirs qui peuvent causer du stress

  • Améliore le sommeil

    Le yoga peut soulager l’agitation et la sur sollicitation due à la vie moderne. Le yoga nidra, forme de relaxation guidées offre un temps d’arrêt pour le système nerveux, ce qui signifie que vous serez moins fatiguée et moins stressé

  • Assiste dans la perte de poids

    L’adage dit mangez moins bougez plus, et le yoga peut vous y aider sur les deux fronts. Une pratique régulière vous aidera à brûler des calories, et les dimensions spirituelles et émotionnelles de votre pratique peuvent résoudre vos problèmes d’alimentation à un niveau plus profond..

  • Renforce les os

    Les exercices de résistance aident à renforcer les os et aide à prévenir l’ostéoporose., or beaucoup de postures en yoga exigent que vous souleviez votre propre poids.

  • Augmente la flexibilité

    L’amélioration de votre flexibilité est l’un des premiers avantages dont vous allez bénéficier, au cours de votre première classe, vous ne pourrez probablement pas toucher vos orteils, mais petit à petit, vous noterez un relâchement progressif…cela n’a rien de magique !

  • Améliore la pression sanguine

    Les exercices de yoga et de relaxation peuvent contribuer à fluidifier votre sang, en particulier en direction de vos mains et vos pieds. Le yoga permet par ailleurs de mieux oxygéner les cellules grâce notamment aux exercices de torsion

Les différents types de yoga

différents types de yoga

Il existe bien des formes de yoga, certains se focalisent sur la respiration, d’autres d’avantages sur des étirements profonds.

Au-delà du contenu, chaque type de yoga présente une intensité différente, certains vous feront réellement transpirer !

Quoi qu’il en soit, tous les cours de yoga partagent certaines séquences communes, comme le traditionnel Savasana de fin de séance, une parenthèse dans le temps qui consiste à se détendre, couché sur le dos durant plusieurs minutes, en respirant profondément.

Quel que soit le type de yoga pratiqué, vous pourrez également être certain que votre instructeur surveillera l’alignement de votre corps et la synchronisation de la respiration à travers les différentes asanas.

Il se pourrait bien que vous deviez essayer plusieurs styles de yoga avant de trouver celui qui vous convient le mieux. L’erreur serait de porter un jugement trop hâtif après un cours ou deux, le fait est qu’il y en a pour tous les goûts et que d’un instructeur à l’autre, le contenu d’un cours peut drastiquement changer.

Voici toutefois un aperçu des différentes pratiques :

  • Hatha Yoga : excellente introduction au yoga pour débutant, il saura vous enseigner les postures les plus connues sous un rythme généralement assez lent.
  • Yoga Ashtanga : commence généralement par des salutations au soleil, puis enchaîne sur une série de postures debout pour finir au sol. Il en existe des cours pour débutants et avancés. L’ashtanga est parfait pour réveiller son corps le matin avec ses vigoureuses salutations au soleil, ses étirements et l’ouverture de la colonne vertébrale. Une fois que vous aurez mémorisé la séquence, vous serez surpris de la rapidité avec laquelle votre corps s’habitue aux poses, cette routine possède quelque chose de thérapeutique…
  • Yoga Vinyana : aussi connu sous le nom de « flow », le Vinyasa est une adaptation de l’Ashtanga, les deux styles sont donc assez similaires, dont la salutation au soleil. Le rythme est fluide et épouse la respiration. L’entrainement se veut assez rigoureux !
  • Bikram Yoga : ça vous branche de faire du yoga dans une ambiance délibérément hot (40° et 40% d’humidité) ? Le yoga chaud serait particulièrement bon de par sa nature detox en vous poussant à suer ! Les débuts seront très durs, mais votre corps saura rapidement s’adapter. Si vous n’aimez pas transpirer, passez votre chemin.
  • Power Yoga : un style qui n’est pas traditionnel pour un sou, plutôt axé sur la force et l’endurance. C’est le choix pour ceux qui sont en recherche d’une séance d’entrainement axé sur le travail de la sangle abdominale
  • Iyengar Yoga : avec son rythme lent et méditatif, il n’est pas facile pour autant ! L’accent est particulièrement placé sur l’alignement du corps au fil des poses tenues longtemps, parfois à l’aide de certains accessoires (brique de yoga, coussin de yoga, etc.)
  • Yin yoga : probablement le meilleur choix pour les débutants, avec son rythme lent et ses asanas tenues durant de longues périodes de temps (30s à quelques minutes). Ici, on ne travaille pas la force, mais la souplesse. L’expérience se veut relaxante et méditative.

Le rôle des Asanas

Dans les anciens temps en Inde, les yogis avaient découvert que la posture pouvait avoir une influence sur l’état profond d’un être. Ils croyaient fermement que des nadis (de petits canaux énergétiques) parcouraient le corps en transportant une énergie nommée « prana » : la force de la vie. On disait que si ces nadis étaient alignés, alors la circulation du prana était harmonieuse, contribuant à un bon état de santé. En revanche, si les nadis étaient bloqués, on disait que l’énergie prana pouvait s’accumuler en un point et créer des tensions.

Le but du yoga est donc de rééquilibrer ces nadis et de restaurer le corps à son état naturel.Les yogis voyaient le corps et son esprit comme un ensemble qui fonctionne en continuité et s’influencent. Selon cette philosophie, si le corps est maintenu bien aligné et énergétiquement équilibré, l’esprit suit lui aussi.

Puis des années de télévision, de smartphones et d’ignorance ont plongé nos corps dans de bien tristes postures en les déséquilibrant. La réponse pourrait-elle être de surveiller davantage notre posture ?

Selon la science, OUI.

Des études montrent que le simple fait de s’asseoir correctement, bien aligné affecte l’humeur d’une telle manière que l’on se souvient plus des souvenirs heureux que malheureux, en plus de renforcer la confiance. Se tenir droit augmenterait les niveaux de testostérones tout en diminuant les niveaux de cortisol (hormone du stress).

Certaines postures (ou asanas), auraient donc le « pouvoir » de bénéficier aux organes…serait il alors possible que l’énergie prana, quand elle circule bien, puisse calmer notre esprit distrait et dynamiser notre corps ?

Bien, une autre facette du yoga est le travail effectué sur la respiration. Savez-vous que l’on respire en moyenne 23 000 fois par jour ? Pour la plupart de ces respirations, elles sont peu profondes et impliquent souvent les muscles intercostaux, surtout en cas de stress. Elles font bien pâle figure face à leurs homologues, les respirations diaphragmatiques connues des yogis par le nom « adham pranayama« .

Ce type de respiration profonde n’affecte pas seulement positivement le fonctionnement des poumons ou la posture, il active le nerf qui déclenche la réponse parasympathique de la relaxation. Une preuve que respiration et système nerveux sont étroitement liés.

Corps et esprit sont inséparables on vous dit !

Plutôt Yoga ou Méditation ?

Plutôt corps ou mental ? Voilà peut-être une question que vous vous posez ? Tâchons d’analyser les avantages de chacun des deux disciplines anciennes d’un point de vue scientifique :

  • Bienfaits du Yoga

    Il est bien connu que le Yoga ralentit le vieillissement, soulage l’inflammation, les insomnies ou encore les maux de dos.

  • Vous rend de meilleure humeur

    En seulement 3 mois de yoga régulier, vos niveaux de facteur neurotrophique issu du cerveau (un biomarqueur qui est plus faible chez les personnes souffrant de dépression) tripleront, ce qui renforcera votre humeur à long terme.

  • Une façon décente de maigrir

    Il est prouvé qu’un cours de yoga réparateur vous aide à perdre plus de 2,5 fois l’amas de graisse sous-cutanée par rapport à des étirements standard, selon les instituts nationaux de la santé.

  • Plus zen, tout simplement

    Faites votre routine matinale de yoga au soleil avec des chiens tête en bas et vous apprécierez une baisse de votre pression tension artérielle par deux fois, qui dit réduction du stress vasculaire dit réduction du risque de maladie cardiaque.

  • Bienfaits de la méditation

    Il est bien connu que la méditation augmente les niveaux d’énergie, améliore la mémoire, réduit le risque de cancer et le cholestérol !

  • Des effets immédiats

    Les études montrent qu’il ne faut qu’une heure de méditation chez un néophyte pour en observer les effets sur lé réduction de l’anxiété ! De plus, les effets bénéfiques sur les niveaux de stress semblent durer sur une semaine !

  • Une aide au régime

    La méditation de pleine conscience est l’ajout parfait à un objectif de perte de poids. L’université de Californie du Nord a découvert que ceux qui méditaient perdaient sept fois plus que ceux qui ne méditaient pas !

  • Mieux dans sa tête

    Il est prouvé que la méditation libère de l’oxyde nitrique, ce qui ouvre les vaisseaux sanguins et abaisse la tension artérielle. La pleine conscience peut réduire de près d’un tiers le risque de mourir d’une crise cardiaque ou d’un AVC !

Verdict : pourquoi vous priver ?

Les bienfaits des deux pratiques sont exceptionnels, pourquoi ne pas tous les embrasser ? Déroulez le tapis de yoga et faites brûler l’encens…

Pratiquer le yoga à la maison, possible ?

faire du yoga chez soi

C’est un grand oui ! Et heureusement, quand on voit le prix de certains abonnements en studio de yoga.

Faire du yoga chez soi, ce n’est pas plus difficile que de dérouler son tapis…côté place, il ne vous faudra que quelques m2 de surface, alors c’est quoi votre excuse ?

Que ce soit la première chose que vous faites le matin ou la dernière chose que vous faites le soir, le yoga peut être très facilement intégré dans votre routine quotidienne.

La question c’est comment s’y prendre ?!

yoga maison

Votre to-do list pour commencer le yoga à la maison :

  1. Achetez un tapis de yoga
  2. Trouvez-vous des vêtements confortables, respirants et extensibles qui ne limiteront pas vos mouvements. Vous devez être parfaitement à l’aise dedans, on privilégie généralement les leggings de yoga et les crop top/ brassières.
  3. Choisissez un espace (mieux, confectionnez-vous-en un) pour pouvoir dérouler votre tapis sans être gêné par quelque meuble que ce soit.
  4. Trouvez-vous un cours pour débutants sur YouTube ou sur une application de yoga.

Vous voyez, ce n’est pas si compliqué ?

Toutefois, je vous conseille tout de même de suivre les conseils suivants :

Prendre un cours avec un instructeur certifié de temps à autre :

Oui, apprendre le yoga en autodidacte chez soi est bon pour le porte-feuille et le planning, mais pour en tirer un maximum de bénéfices, je vous conseille tout de même de vous rendre à quelques cours en studio avec un vrai professeur formé, surtout si vous débutez.

Quand bien même votre application de yoga vous expliquerait parfaitement les postures, elle ne vous voit pas les exécuter, si bien qu’il est difficile pour vous de voir si vous êtes bien aligné.

Vous pensez peut-être que votre dos est droit sur une posture de planche/gainage, alors que votre dos s’arrondit ou que votre posture s’affaisse au niveau des hanches !

Le professeur de yoga le verra directement et vous aidera à ajuster vos positions en fonction de votre flexibilité et de votre niveau de force, et s’assurera que vous êtes correctement aligné afin de ne pas vous blesser.

Une fois que vous êtes familier avec les asanas et que vous êtes sûr d’être bien aligné, vous pouvez parfaitement reprendre votre pratique à la maison et poursuivre vos objectifs, avec la tranquillité d’esprit de savoir que vous ne vous blesserez pas.

Yoga du matin, à jeun !

Généralement on dit qu’il est bon de prendre une petite collation saine (un smoothie, une barre de céréale faite maison, quelques graines, une banane, etc.) deux heures avant d’aller pratiquer son cours de yoga (en studio ou à la maison), afin de ne pas avoir de tracas avec sa digestion.

Cependant, si vous choisissez de faire votre yoga le matin (ce que je vous recommande), mieux vaut que votre estomac soit vide pour ne pas être gêné dans votre pratique.

Côté hydratation, buvez régulièrement en petites quantités, et pas trop juste avant le cours, surtout quand il s’agit de yoga bikram.

Quel est le meilleur moment de la journée pour faire votre yoga ?

« Il n’y a pas de bon ou de mauvais moment » pourrait on dire.

Traditionnellement, le yoga se pratiquait tôt le matin et à titre personnel, c’est le moment que je privilégie, car des séquences comme la salutation au soleil sont idéales pour réveiller un corps endormi et la journée n’en est que meilleure après.

Toutefois, le bon moment pour vous c’est l’horaire avec lequel vous avez le plus de chance d’être régulier dans votre pratique.

Notez que le yoga en fin de journée/début de soirée est également excellent pour une bonne raison, vous dormirez comme un bébé après !

À quelle fréquence pratiquer le yoga ?

Comme pour toute forme d’exercice, vous allez découvrir de nouveaux muscles en commençant le yoga et risquez d’expérimenter les courbatures après vos premiers cours !

Vous risquez effectivement de choquer un peu vos muscles par des mouvements auxquels ils ne sont pas coutumiers en plus de les étirer profondément. Cependant notre corps possède une fantastique capacité d’adaptation, si bien que vous serez chaque fois capable de repousser davantage vos limites et allez chercher un étirement supérieur à la fois précédente.

Le conseil est d’y aller progressivement, avec environ 3 courtes sessions de 15 minutes par semaine puis d’augmenter.

Quel type de yoga est fait pour moi ?

« Ça dépend ! »

Désolée, je déteste aussi cette réponse, mais le fait est que vous devez adapter votre pratique du yoga à vos objectifs.

Cherchez-vous à améliorer votre souplesse ? Voulez-vous vous renforcer musculairement ? Vous remettre d’une blessure ou simplement profiter des nombreux bienfaits mentaux du yoga ?

Si vous débutez dans un cours qui n’est pas conçu pour les néophytes, vous risquez vite de vous sentir un peu perdu avec tous les enchaînements rapides de postures, ce ne sera pas agréable pour vous, vous accumulerez le retard et aurez cette impression de tout mal faire.

Trouvez donc une classe à rythme plus lent spécial débutant. Le Hatha Yoga est un excellent point de départ ainsi que le Iyengar.

Après je vous dirais bien que la meilleure façon de savoir quel est votre cours préféré est de tous les essayer. La plupart des studios proposent plusieurs styles avec plusieurs instructeurs certifiés, vous pourriez bien tomber amoureux d’un cours ou d’un prof (j’entends par là sa manière d’enseigner).

Pourquoi ne pas vous faire une petite mise en bouche en parcourant YouTube également ?

Je vous propose quelques styles de yoga spécifiques.

« Je veux faire du yoga pour la perte de poids »

Pouvez-vous maigrir avec la pratique du Yoga ? La réponse est oui, il n’y a aucune raison de ne pas vous délester de quelques kilos si votre pratique du yoga est régulière et que vous surveillez vos habitudes alimentaires en dehors des cours.

Ceci étant dit, plus le cours de yoga est physiquement engageant, plus vous allez brûler de calories, cela va de soi.

À ce petit jeu, le yoga chaud, le Power yoga ou encore le très à la mode Hiit Yoga sont vos meilleurs alliés !

« Je veux faire du yoga matinal pour réveiller mon corps »

N’importe quel style de yoga est bon pour un réveil en douceur le matin, vous ne pouvez vraiment pas vous tromper à ce niveau-là, car tous les cours incluent un bon échauffement progressif ainsi qu’une séquence de retour au calme en fin de séance.

Vous pouvez contrôler l’intensité de votre pratique matinale par la vitesse d’exécution avec laquelle vous allez enchaîner les asanas et la manière dont vous allez respirer en parallèle.

Je ne cesse de dire à mes amis que de faire quelques salutations au soleil avec une respiration profonde est meilleur pour moi qu’un café pour me réveiller !

Pour cela, je ne peux que vous recommander les cours d’Ashtanga et de Vinyasa, qui sont d’excellent choix pour un matin qui commence bien.

« Je veux faire du Yoga pour gagner en flexibilité »

Bon là normalement, tous les types de yoga sauront faire l’affaire.

Ceci étant dit, si votre flexibilité ne s’améliore pas alors que vous êtes régulier dans votre pratique du yoga, il y a sans doute quelque chose qui cloche !

Essayez de tenir les postures un peu plus longtemps, de prendre de longues respirations et de vous détendre pour vous sentir profondément ancré dans vos poses.

Il suffit de connaître les limites de son corps et de ne pas en faire trop.

Il est normal de se sentir hors de sa zone de confort durant certaines asanas (c’est le but), mais si vous commencez à ressentir une douleur réelle, stoppez.

N’importe quel modèle de yoga qui vous fait tenir des postures un peu plus longtemps tel que le Yin Yoga sera excellent pour votre flexibilité.

« Je veux faire du yoga pour réduire mes douleurs dorsales »

Le yoga est fantastique pour aider avec toute sorte de lombalgies, grâce à ses effets lubrifiants sur la colonne vertébrale, aux étirements et au renforcement du dos qu’il procure.

Certaines postures de yoga sont particulièrement bonnes pour le dos et peuvent offrir un soulagement immédiat, c’est le cas par exemple de la pose du chat et de la vache.

La posture de l’enfant est également une bonne position pour le dos, offrant un étirement léger tout en étant extrêmement relaxante.

Globalement toute posture impliquant une torsion du dos peut procurer un étirement léger pour la colonne vertébrale qui peut soulager les tensions qui se sont accumulées au cours de la journée.

Vous ne risquez pas grand-chose à vous essayer à une forme de yoga doux pour traiter vos douleurs lombaires.

« Je veux faire du yoga pour renforcer ma sangle abdominale »

Presque toutes les séquences de yoga recrutent la sangle abdominale.

Cependant, certaines poses ciblent spécifiquement l’abdomen, je vous invite à lire mon article sur les meilleures poses de yoga pour perdre du ventre et travailler les abdos.

On indiquera généralement des postures comme celle du bateau ou encore la fameuse planche abdominale pour cibler les abdominaux.

« Je veux faire du yoga pour me renforcer musculairement »

Toute posture de yoga qui implique de résister à la gravité d’une manière ou d’une autre (à savoir que vous n’êtes ni assis ni allongé au sol) exigera de la force.

Le simple fait de tenir le chien tête en bas durant plusieurs cycles respiratoires implique de la force au niveau du haut du corps.

Certaines postures sont évidemment plus challengeantes que d’autres, c’est le cas de la planche, du bateau, de la chaise ou encore du guerrier.

Quel équipement pour faire du yoga ?

Si vous débutez en yoga, sachez que vous n’avez pas besoin de grand-chose.

La beauté du yoga réside en effet dans sa simplicité et son minimalisme, tout ce qu’il vous faut est un bout de sol et un tapis de yoga, votre meilleur ami à partir de maintenant.

Pourriez-vous pratiquer sans tapis ?

Parfaitement, les anciens yogis n’ont pas attendu son invention pour pratiquer, mais il faut dire que le yoga a bien changé depuis également.

Avant, les yogis se concentraient plutôt sur la méditation et le travail de la respiration que sur les asanas.

Dans certaines traditions comme l’Ashtanga, le yoga était traditionnellement pratiqué sur les tapis, on utilisait ainsi des peaux d’animaux ou on pratiquait simplement le yoga sur l’herbe.

Le tapis reste toutefois un incontournable qui rend le yoga bien plus confortable (essayez de tenir un chien tête en bas sans…).

Sérieusement, si vous avez l’intention d’être sérieux dans votre pratique du yoga, il vous faut un tapis de qualité.

Quels sont les meilleurs tapis de yoga ?

Parmi les meilleures marques, on peut citer Lululemon ou Manduka, mais le choix final de votre modèle va dépendre de vos critères.

Chacun voit midi à sa porte. Pour ma part, lorsque je change de tapis de yoga, je privilégie les marques qui accordent une attention particulière au respect de l’environnement et à l’éthique.

Quand il s’agit d’acheter un tapis de yoga, payer plus pour une meilleure qualité vaut vraiment le coup !

Un bon tapis de yoga durera de nombreuses années tout en conservant son adhérence, son amorti et sa durabilité.

Les tapis de yoga de meilleure qualité sont aussi faits de matériaux plus écologiques (et plus respectueux de l’homme) et non toxiques.

Beaucoup de magasins proposent des marques moins chères (généralement 10€ ou moins) qui ne sont tout simplement pas assez adhérentes pour une pratique de yoga durable, se détériorent rapidement et ne sont pas faites de matériaux « eco-friendly ».

Selon moi cela ne correspond pas aux valeurs du yoga, mais libre à vous.

Voici les critères que vous devriez prendre en compte lors de l’achat de votre tapis de yoga :

  • Bonne adhérence
  • Matériaus durables
  • Matériaux naturels et non toxiques
  • Bon amorti (minimum de 4mm)
  • Suffisamment long pour votre taille

Si vous souhaitez plus d’informations, je vous encourage à lire mon guide d’achat des meilleurs tapis de yoga.

Pour ce qui est des autres équipements, il vous seront généralement prêtés en cours de yoga, comme les briques, les sangles/élastiques ou encore les coussins pour tenir plus facilement certaines positions.

Quelques conseils pour la route

Ne jugez pas la pratique du yoga après un seul cours, il existe un type de yoga pour tout le monde, du plus doux au plus intense.

Ce n’est pas parce que votre ami adore tel ou tel type de yoga que vous allez aimez aussi, ne vous comparez à personne d’autre.

Je vous encourage vraiment à aller à plusieurs cours avec plusieurs instructeurs de yoga certifiés, jusqu’à ce que vous trouviez la pratique avec laquelle vous êtes la plus à l’aise.

Au-delà de ça, incorporez le yoga dans votre mode de vie, lisez ses enseignements et appliquez-les.

Vous devrez faire preuve de patience, votre corps va sans doute éprouver du bonheur, mais aussi de frustration, de la douleur et de l’inconfort.

Soyez patient avec votre corps et avec votre esprit, tout cela fait partie intégrante du processus, du voyage.

Nous avons tous commencé quelque part, soyez bien certain qu’à partir du moment où vous êtes régulier dans votre pratique, vous ne serez bientôt plus un débutant.

Cessez de vous concentrer sur la destination, concentrez-vous plutôt sur le voyage, c’est bien plus gratifiant.

  • 1
  • 2