L’origine du yoga

Dans la philosophie indienne et hindouiste, le cycle de la renaissance se poursuit tant qu’un être vivant ne parvient pas à un niveau de perfection, ce n’est qu’au terme de ce dernier que l’être peut enfin connaître la libération.

Dans la continuité de cette pensée, le yoga fut élaboré pour que l’humain soit en mesure de se détacher de l’aspect matériel des choses, bien trop souvent source de souffrance inutile selon les sages.

Ce n’est que par ce bien que l’être peut accéder à l’illumination, et grâce à un ensemble de techniques regroupant exercices corporels et mentaux (comprenez, la méditation).

Les bienfaits du Yoga

Si vous êtes un yogiste passionné, les bienfaits du yoga ne vous ont sans doute pas échappés, peut-être que vous dormez mieux ou que vous sentez plus à l’aise dans votre vie de tous les jours, plus zen.

Mais si vous avez déjà essayé d’expliquer à un néophyte toutes les vertus du yoga, vous avez sans doute eu à faire à quelques sceptiques, allez expliquer à quelqu’un qui n’y connait rien que la pratique de cette gym douce « augmenter les flux d’énergie » ou « transmet cette énergie jusqu’à votre colonne vertébrale »..pas facile !

  • Améliore globalement la santé

    Le yoga peut à la fois prévenir des maladies et en favoriser la récupération, mais c’est loin d’être tout…

  • Augmente la concentration

    Une composante importante du yoga est de se focaliser sur le présent. Des études ont révélé que la pratique régulière du yoga améliore la coordination, le temps de réaction, la mémoire et même les scores de QI

  • Un esprit plus serein

    Le yoga supprime les fluctuations de l’esprit, en d’autres termes, il ralentit les boucles mentales de la frustration, du regret, de la colère, de la peur et des désirs qui peuvent causer du stress

  • Améliore le sommeil

    Le yoga peut soulager l’agitation et la sur sollicitation due à la vie moderne. Le yoga nidra, forme de relaxation guidées offre un temps d’arrêt pour le système nerveux, ce qui signifie que vous serez moins fatiguée et moins stressé

  • Assiste dans la perte de poids

    L’adage dit mangez moins bougez plus, et le yoga peut vous y aider sur les deux fronts. Une pratique régulière vous aidera à brûler des calories, et les dimensions spirituelles et émotionnelles de votre pratique peuvent résoudre vos problèmes d’alimentation à un niveau plus profond..

  • Renforce les os

    Les exercices de résistance aident à renforcer les os et aide à prévenir l’ostéoporose., or beaucoup de postures en yoga exigent que vous souleviez votre propre poids.

  • Augmente la flexibilité

    L’amélioration de votre flexibilité est l’un des premiers avantages dont vous allez bénéficier, au cours de votre première classe, vous ne pourrez probablement pas toucher vos orteils, mais petit à petit, vous noterez un relâchement progressif…cela n’a rien de magique !

  • Améliore la pression sanguine

    Les exercices de yoga et de relaxation peuvent contribuer à fluidifier votre sang, en particulier en direction de vos mains et vos pieds. Le yoga permet par ailleurs de mieux oxygéner les cellules grâce notamment aux exercices de torsion

Le rôle des Asanas

Dans les anciens temps en Inde, les yogis avaient découvert que la posture pouvait avoir une influence sur l’état profond d’un être. Ils croyaient fermement que des nadis (de petits canaux énergétiques) parcouraient le corps en transportant une énergie nommée « prana » : la force de la vie. On disait que si ces nadis étaient alignés, alors la circulation du prana était harmonieuse, contribuant à un bon état de santé. En revanche, si les nadis étaient bloqués, on disait que l’énergie prana pouvait s’accumuler en un point et créer des tension.

Le but du yoga est donc de rééquilibrer ces nadis et de restaurer le corps à son état naturel.Les yogis voyaient le corps et son esprit comme un ensemble qui fonctionne en continuité et s’influencent. Selon cette philosophie, si le corps est maintenu bien aligné et énergétiquement équilibré, l’esprit suit lui aussi.

Puis des années de télévision, de smartphones et d’ignorance ont plongé nos corps dans de bien tristes postures en les déséquilibrant. La réponse pourrait-elle être de surveiller davantage notre posture ?

Selon la science, OUI.

Des études montrent que le simple fait de s’asseoir correctement, bien aligné affecte l’humeur d’une telle manière que l’on se souvient plus des souvenirs heureux que malheureux, en plus de renforcer la confiance. Se tenir droit augmenterait les niveaux de testostérones tout en diminuant les niveaux de cortisol (hormone du stress).

Certaines postures (ou asanas), auraient donc le « pouvoir » de bénéficier aux organes…serait il alors possible que l’énergie prana, quand elle circule bien, puisse calmer notre esprit distrait et dynamiser notre corps ?

Bien, une autre facette du yoga est le travail effectué sur la respiration. Savez-vous que l’on respire en moyenne 23 000 fois par jour ? Pour la plupart de ces respirations, elles sont peu profondes et impliquent souvent les muscles intercostaux, surtout en cas de stress. Elles font bien pâle figure face à leurs homologues, les respirations diaphragmatiques connues des yogis par le nom « adham pranayama« .

Ce type de respiration profonde n’affecte pas seulement positivement le fonctionnement des poumons ou la posture, il active le nerf qui déclenche la réponse parasympathique de la relaxation. Une preuve que respiration et système nerveux sont étroitement liés.

Corps et esprit sont inséparables on vous dit !

  • 1
  • 2