coussin de méditation

Comment choisir son coussin de médidation ?

Les gens gloussent parfois quand je leur dis que la méditation assise est physiquement éprouvante !

Mais c’est vrai.

Lorsque vous restez assis sans bouger et que vous syntonisez votre corps pendant un certain temps, vous risquez fort d’être mal à l’aise.

Et rester assis pendant de longues périodes dans la même position commencera à un moment donné à vous rendre nerveux, ce qui est tout de même paradoxal quand on pratique la méditation !

apprendre à méditer

Envie d'apprendre la méditation pas à pas gratuitement ?

Recevez gratuitement mon guide : 22 clés pour apprendre à méditer et retrouvez calme et sérénité. Ce guide a déjà aidé + de 30 000 personnes, pourquoi pas vous ?!

Il est donc important de trouver la meilleure position assise et le meilleur soutien pour la structure individuelle de chacun.

Tout est une question de squelette !

position assise méditationLe confort lors de la station assise prolongée va dépendre de la capacité de votre colonne vertébrale à maintenir ses courbes naturelles.

La colonne vertébrale humaine est conçue pour se maintenir naturellement lorsque ses courbes sont intègres. Le problème le plus courant dans la méditation assise est qu’à cause de la forme et de la structure de nos articulations de hanche, ou à cause de l’inflexibilité, notre sacrum devient vertical, ou dans certains cas, il bascule vers l’arrière.

Lorsque cela se produit, notre courbe lombaire doit se redresser, ce qui nous oblige à forcer sur la sangle abdominale pour nous tenir droits, ce qui a tendance à fatiguer rapidement !

Bien que le Sukhasana soit la position assise traditionnelle, tout le monde ne peut pas s’asseoir de cette façon (bien qu’elle soit une posture dite « facile » en Yoga).

Les articulations de la hanche de certaines personnes tournent facilement vers l’extérieur, tandis que d’autres tournent plus facilement vers l’intérieur. Si vos genoux sont plus bas que vos os de hanche lorsque vous êtes assis sur un zafu, cela signifie que vos articulations de hanche ont tendance à s’orienter vers l’extérieur.

Lorsque vos genoux sont plus bas que les os de la hanche, votre sacrum est encouragé à s’incliner vers l’avant, en gardant intactes les courbes de votre colonne vertébrale.

Si vos articulations de la hanche sont plus propices à se tourner vers l’intérieur, vos genoux remonteront jusqu’au niveau des os de la hanche. Lorsque vos genoux sont plus hauts que vos os de hanche, votre sacrum s’incline naturellement vers l’arrière, ce qui rend la position assise pendant de longues périodes inconfortable.

Nous devons nous asseoir assez haut pour que notre sacrum, et donc notre bassin, puisse s’incliner vers l’avant afin que les courbes de la colonne vertébrale puissent se mettre en place.

C’est en ce sens que les coussins de méditation sont conçus : pour pouvoir nous donner plus de hauteur !

Quelle posture pour bien méditer ?

Les postures de méditation les plus communes sont la position du lotus et du demi-lotus (jambes croisées), ou encore la position assise sur une chaise, voire couchée.

Vous pouvez varier les plaisirs et utiliser plus d’une posture pour la méditation, comme le demi-lotus pour votre méditation du matin, puis le savasana à la fin d’une séance de yoga.

La capacité de méditer dans n’importe quelle position assise ou agenouillée est déterminée en grande partie par la flexibilité de vos chevilles, genoux et hanches. Dans la plupart des cas, un certain type de soutien est nécessaire pour maintenir l’alignement et le confort pendant la méditation.

Au cours d’une méditation assise dans la posture du lotus complet ou du demi-lotus, une base solide est cruciale. La colonne vertébrale doit être droite avec le bas du dos courbé vers l’intérieur, le haut du dos légèrement courbé vers l’extérieur, le cou légèrement courbé vers l’intérieur (courbe en « S »).

Cet alignement soutient naturellement votre corps, permet le plus grand confort et réduit le stress sur les composants de la colonne vertébrale. Dans la posture du lotus, les coussins traditionnels de méditation comme le Zafu ou le Zabuton fonctionnent bien.

Voici quelques conseils pour choisir le meilleur coussin de méditation pour votre corps et votre pratique.

Comment choisir son coussin de méditation ?

Choisir le bon coussin ou oreiller de méditation dépend de quelques critères, y compris la posture de méditation, l’alignement, le confort et l’aspect et la sensation du coussin.

Le corps humain n’est ni plat ni courbé de façon prévisible. Sans un soutien adéquat, votre corps succombera à la forme de la surface sur laquelle il repose.

Cela entraîne généralement un désalignement des jambes, des hanches, de la colonne vertébrale, des épaules et de la tête, ce qui peut entraîner un inconfort.

Les coussins ou oreillers de méditation, les couvertures de yoga, les traversins de yoga et autres accessoires peuvent grandement améliorer votre posture et votre niveau de confort pendant la méditation.

Comme pour toute pratique, la méditation nécessite les bons accessoires pour assurer le succès de la séance de pratique.

Le Zafu

Les Zafus sont les coussins de méditation traditionnels et ronds. Ils sont suffisamment hauts pour s’asseoir confortablement. Le coussin de méditation Zafu soulève les hanches et le haut du corps pour que les jambes puissent se reposer confortablement.

On s’assoit normalement sur le bord du zafu afin que les cuisses soient légèrement inclinées vers le bas. Cette posture fait tomber les hanches vers l’avant, créant la courbe naturelle de la colonne vertébrale.

Lorsque la colonne vertébrale est dans son alignement naturel, le dos, les épaules, le cou et la tête adoptent une position verticale confortable et facile à maintenir pendant la méditation. Lorsqu’il est utilisé seul, le zafu est bien adapté aux personnes de taille moyenne et qui ont une flexibilité normale/supérieure à la moyenne.

Les personnes de grande taille et celles dont la flexibilité est plus limitée auront tendance à bénéficier d’un support plus élevé. Le fait de s’asseoir directement sur le zafu peut augmenter la portance, mais peut entraîner une sensation d’instabilité avec des difficultés à maintenir l’équilibre et un bon alignement.

Un coussin de méditation rectangulaire peut être utilisé en plus du zafu pour augmenter la portance et permettre le bon alignement.

Le Zabuton

Voici une variante unique du zafu. Ce coussin a la forme d’un biscuit de fortune et présente une pente qui produit un alignement approprié au confort. Les côtés allongés du coussin soutiennent les cuisses et la découpe permet de positionner les talons et les chevilles près du corps.

Le Zabuton fonctionne bien pour la plupart des gens, mais c’est un coussin idéal pour les personnes de grande taille et celles qui sont moins flexibles.

Le zabuton peut aussi être utilisé pour amortir les genoux et les chevilles des surfaces dures du sol.

Le coussin de méditation rectangulaire

Leewadee Bloc de yoga - Yoga bloc en kapok fait à...
  • Ce block de yoga est un compagnon de relaxation idéal. Fabriqué artisanalement à la main, c’est un accessoire de détente original de dimensions...
  • Le rembourrage en kapok garantit confort, respirabilité et fermeté. C'est une fibre naturelle et responsable. La housse de qualité est constituée...
  • Ce coussin brique de forme rectangulaire est parfait pour la pratique du Pilates ou de la méditation. Son maintien et sa fermeté offrent le soutien...

Le coussin rectangulaire de méditation est une solution simple qui peut fournir un bon alignement. Comme ce coussin a des bords droits, il n’interfère pas avec le positionnement des talons.

Il n’est pas aussi haut que le zafu et sera préféré par ceux qui ont une plus grande flexibilité ou qui sont de taille moyenne ou petite. Le coussin de méditation rectangulaire est souvent retenu par les méditants plus expérimentés.

Banc de méditation pour la méditation assise

Dans la posture de méditation assise, une chaise de méditation peut être utile pour soutenir le dos. Qu’il s’agisse d’un dossier ou d’une chaise ordinaire, un coussin de soutien peut être utilisé pour amortir le bas du dos et créer la courbe en « S » que l’on recherche au niveau de la colonne vertébrale.

Pour méditer couché

Yoga-Mad Couverture de yoga tissée à la main...
  • Couverture de yoga épaisse pour un excellent soutien
  • Facile à plier, garde sa forme, durable
  • 100% coton tissé à la main, ne peluche pas

Pour méditer dans la position couchée, un tapis de yoga en coton ou un tapis de massage Shiatsu peut fournir une bonne base pour le confort.

Une couverture de yoga ou un coussin de soutien pourront être placés sous les genoux, le dos, le cou ou d’autres parties du corps pour soulever et soutenir ces parties du corps.

Quelle couleur choisir ?

Il y a beaucoup de coussins disponibles pour la méditation, dans une variété de formes (comme nous venons de le voir), de tailles et de couleurs et fabriqués avec de nombreux matériaux différents.

Il est important de prendre le temps de réfléchir à chacun des modèles et à la façon dont ils peuvent le mieux répondre à vos besoins personnels. Tenez compte de la hauteur des coussins, de la durabilité et de la douceur du tissu et de la façon dont le rembourrage soutiendra votre corps.

La couleur du coussin n’est peut-être pas trop importante, bien que la plupart des gens recherchent une couleur qui correspondra au style de leur espace de méditation.

En général, les couleurs de base affectent votre énergie personnelle de la façon suivante :

  • Rouge : lié à l’énergie du feu
  • Violet : rétablit l’équilibre
  • Jaune : élève l’humeur et libère l’esprit.
  • Bleu : couleur apaisante qui aide à se détendre.
  • Noir : induit une concentration et une discipline intérieures profondes.
  • Orange : induit la guérison physique et mentale.
  • Vert : crée l’équilibre et le calme ; encourage la respiration lente et profonde.

Quel matériau ?

Le Kapok est un matériau duveteux semblable au coton qui provient des arbres d’Asie et des régions du sud des États-Unis. Lorsqu’il est soufflé dans un coussin, le kapok devient dense et ferme.

C’est un excellent matériau pour les coussins de méditation parce qu’il ne comprime pas comme le coton. Il est également léger, ne s’affaisse pas et n’a pas tendance à devenir inconfortable. Le Kapok est utilisé depuis des siècles dans les coussins de méditation.

Les écales de sarrasin sont la paille extérieure du grain de sarrasin. Les coques sont petites, foncées et en forme de soucoupe. Lorsqu’ils sont versés dans un coussin, ils prennent l’effet d’un tas de sable, mais avec beaucoup moins de poids. Un coussin de sarrasin pèse cependant plus qu’un coussin Kapok.

Le résultat des écales de sarrasin est qu’elles s’adaptent assez facilement à la forme du corps et créent une sensation très ancrée. Les coussins de la coque de sarrasin sont plus stables que les coussins de kapok et sont préférés par beaucoup.

Tenez compte de votre taille

Votre taille jouera un rôle dans le choix de votre coussin de méditation. Plus vous êtes grand, plus vous aurez besoin de hauteur. Un zafu est à environ 20cm du sol, ce qui devrait être parfait pour toute personne.

Vous ne voulez pas être trop haut parce que vous serez assis vers l’avant la plupart du temps et que vos genoux devraient pouvoir toucher le sol, le tapis de yoga ou la couverture posée en dessous.

Conclusion

Les coussins de méditation sont des outils essentiels à la pratique de la méditation. Ils aident à soutenir le corps dans diverses postures de méditation et à créer un alignement et un confort appropriés.

Que vous choisissiez les coussins de méditation traditionnels comme le zafu ou le zabuton ou d’autres, votre expérience de méditation en sera sensiblement améliorée.

mm
QUI SUIS-JE ? Namaste ! Je m’appelle Reyhana et mes origines sont un mélange d’Inde et de Laos. J’en suis fière, et grâce à elles, j’ai eu l’occasion de voyager, j’ai pu m’ouvrir très tôt à l’éveil (non pas religieux, mais spirituel) en m’intéressant de plus près au Bouddhisme, à l’hindouisme, mais aussi à la méditation que je pratique énormément au quotidien. La spiritualité est souvent moquée et confondue avec une pratique d’illuminé, pourtant nombreux sont ses bienfaits, surtout dans notre monde moderne où tout est rapide et dans lequel nos sens sont sur sollicités. Cela fait maintenant plus d’un an que j’ai ouvert ce blog pour vous faire partager un peu de mon univers et vous donner des conseils pour vous initier et progresser. Ce blog n’a rien de moralisateur, au contraire ! C’est un espace ouvert à la critique et à l’échange, dans la lignée des principes de mon éducation. Après tout, je ne suis qu’une « gamine » de 24 ans, en paix avec elle-même et les autres, qui aime partager et surtout recevoir. Sur le plan un peu moins mental et plus physique, je pratique assidûment le Yoga et je suis végétarienne. Voilà, c’est déjà pas mal pour un début, pour faire plus amples connaissances, c’est à côté => « Nos pensées, nos paroles et nos actes en harmonie » – Ghandi