Wok : 10 conseils pour réussir un wok d’enfer !

Wok : 10 conseils pour réussir un wok d’enfer !

20 septembre 2018

Quand je suis devenue végétarienne il y a un peu plus de 4ans, je ne vous cache pas que les débuts ont été un peu difficiles. Non pas que je manquais de motivation ou que je bavais devant la viande de mon entourage à chaque repas, mais c’était plus une question qui revenait sans cesse : « qu’est ce que je vais bien pouvoir faire à manger ce soir ?« .

Je vis ma vie selon un principe, « mes pensées, mes paroles et mes actes en harmonie« . Et faire le choix du mode de vie végétarien m’a franchement libéré. Mais quand on me demandait : « ce n’est pas trop dur de composer chaque jour ses repas sans viande ? », je mentais un peu pour ne pas admettre que oui, au début, ce n’est pas simple. D’autant qu’à l’époque il n’y avait pas tout cet engouement autour du véganisme, cette effervescence avec toutes ces vidéos de recettes veggie, etc.

Mais pourquoi je vous dis ça ?

Parce que j’ai vite appris à cuisiner quelque chose de très simple et de délicieux, les woks ! Les woks, c’est la vie. C’est rapide, simple, délicieusement efficace en plus d’offrir des déclinaisons quasi infinies. Et surtout, ça se prête terriblement bien au régime végétarien, il s’agit tout de même d’une solide base de légumes.

Je vais tâcher à mon tour de vous apprendre à quel point il est simple de se faire une assiette de petits légumes sautés qui soit à la fois copieuse, saine et équilibrée sur le plan des macronutriments.

Voici donc mes 10 conseils pour des woks d’enfer !

1. Toujours cuisiner sur un plan de travail propre

On commence en douceur, et ça peut sembler bête, mais je trouve très important de se prendre quelques minutes avant de cuisiner pour ranger et nettoyer un peu le plan de travail. Il est tellement plus agréable de cuisiner dans un espace ordonné.

De même, prévoyez-vous un peu de temps devant vous pour cuisiner, cela doit être un plaisir, pas quelque chose fait « à la va-vite » juste avant d’aller au travail ou je ne sais quoi. D’autant que pour avoir un maximum de saveurs dans le wok, on a besoin de laisser mijoter les légumes.

2. Préparer tout ce dont vous avez besoin

Un peu dans la même verve que le premier conseil, il est bon de préparer tout ce dont vous allez avoir besoin.

Sortez donc les poivrons, le chou rouge, les carottes et je ne sais quels légumes vous comptez faire sauter au wok du frigo. Lavez-les correctement et coupez-les, cela vous évitera de vous plonger dans une espèce de rush ou vous devrez couper vos légumes au dernier moment à la hâte avant de les jeter dans le wok.

3. Une coupe fine, la base de tous bons woks

Franchement, personne n’aime les gros morceaux difficiles à avaler, et il en va de même lorsque vous composez vos salades. Vous devez particulièrement veiller à couper finement vos légumes (surtout les légumes croquants comme les carottes qui prennent plus de temps de cuisson), cela aura pour conséquence également de cuire plus rapidement et de mieux imprégner les épices que vous allez mettre.

Alors oui, au début, vous allez prendre un peu de temps pour débiter tous vos légumes, mais plus vous passerez de temps couteau en main, moins vous aurez de doigts à la fin plus vous irez vite pour préparer vos woks !

Notez que si vraiment vous avez la flemme de coupez finement vos légumes, il existe des mandolines très pratiques.

4. Choisissez votre source de protéines

Bien entendu, il y a des protéines dans les légumes, mais le premier conseil que l’on m’a donné lorsque je me suis tournée vers une alimentation végétarienne était de ne jamais négliger mon apport en protéines.

Pour ceux qui mangent de la viande, choisissez votre source préférée comme le poulet, et si vous souhaitez tester le wok végétarien, dirigez vous vers des alternatives comme les légumineuses (pois chiche, haricots noirs/rouges) le tempeh, des œufs brouillés pourquoi pas (si toutefois vous n’êtes pas végétalien), le tofu mariné ou nature, les lentilles, les pois cassés, etc..

Il y a vraiment tout un tas d’options ici.

5. Faites cuire à feu doux les aromates

On veut prendre notre temps pour libérer au maximum toutes les saveurs de notre wok !

Donc, dans un premier temps, on place par exemple les oignons et l’ail dans le wok à feu très doux avec les épices que l’on désire. Si vous cuisez trop fort, vous risquez de brûler un peu vos aliments, leur conférant une saveur amère, ce n’est vraiment pas ce que l’on recherche ici !

6. L’huile n’est pas une obligation !

Oui, je sais, l’huile d’olive bio est pleine d’oméga 3 très sains et très bons pour la santé, mais certains en abusent carrément ! Le fait est que vous n’avez pas besoin d’huile pour cuire vos légumes et ne pas accrocher votre wok.

L’eau peut très bien faire le job ! À la place de l’huile, essayez donc de mettre un fond d’eau et vous verrez que le résultat est le même. Gardons ici à l’esprit qu’une cuillère à soupe d’huile est égale à 90kcal et que l’on va déjà en mettre dans notre sauce plus tard. Donc, économisons-nous ces calories-là qui ne sont pas nécessaires pour la cuisson.

7. Une question de timing avant tout

L’erreur serait de fourrer tous nos légumes dans le wok en même temps ! Houla malheureux, pas si vite !

À ce stade nous avons fait revenir à feux doux nos petits oignons/ails avec certaines épices. Bien, réservons-les dans un petit bol et faisons maintenant cuire les légumes qui vont prendre le plus de temps à cuire. Les carottes par exemple, ou les champignons si on les aime bien fondants.

On place encore une fois ces légumes dans le wok avec un fond d’eau et on les cuit cette fois-ci à feu moyen. Puis un peu plus tard, on peut y ajouter les légumes qui demandent moins de cuisson comme les courgettes, les poivrons, le chou rouge (que l’on peut vouloir un peu croquant en fin de cuisson), etc..

Tout est question de timing, et vous allez vous perfectionner avec la pratique !

Astuce : augmentez légèrement le feu chaque fois que vous incorporez un élément plus froid que le contenu du wok pour compenser la perte de chaleur.

8. Mélanger, mélanger, mélanger

Voilà qui va vous permettre de ne pas avoir à frotter votre wok des heures durant après avoir cuisiné ! C’est aussi le secret du wok, bien mélanger ses légumes avec une spatule en bois et les faire sauter afin qu’ils n’accrochent pas et cuisent également.

Quand tout est quasi cuit, rajoutez les oignons que vous aviez mis de côté au début et versez votre sauce sur l’ensemble. Voici une petite recette de sauce sympa que j’aime beaucoup, à base de cacahuètes…

Vous aurez besoin de :

  • 2c. à soupe de beurre de cacahuète
  • 2 petites dattes
  • 2c. à soupe de vinaigre de cidre de pomme
  • un peu de gingembre, au gout de chacun
  • poudre d’ail et d’oignon
  • 2c. à soupe de tamari
  • 3c. à soupe de poudre d’arrow-root bio
  • 2c. à soupe d’huile de noix de coco

Préparation :

  1. Placez tous les ingrédients sauf la poudre d’arrow-root dans votre blender favori
  2. Ajoutez-y 625ml d’eau chaude
  3. Dans un petit bol, mélangez les 3c. à soupe de poudre d’arrow avec 3c. à soupe d’eau froide et réservez pour plus tard
  4. Mixez tous les ingrédients pour obtenir une consistance lisse
  5. Mettez votre sauce dans une casserole à feu moyen et portez tranquillement à ébullition
  6. Lorsque la sauce commence à bouillir, retirez la du feu
  7. Ajoutez-y petit à petit le mélange eau froide + poudre d’arrow en remuant bien, et vous allez observer un changement de consistance
  8. Continuez de touiller jusqu’à épaississement, cela peut prendre un peu de temps
  9. Et voilà une sauce qui fonctionne très bien avec les woks !

Note : si vous n’avez pas de poudre d’arrow, vous pouvez utiliser de la maïzena, le mode d’action est similaire

9. Servir sur un lit de graines/céréales

Ce n’est pas obligatoire, mais je trouve que c’est un plus indéniable.

Tapissez votre assiette ou votre bol (je préfère cette option) de graines telles que du quinoa ou du riz brun, et pourquoi pas un peu de salade fraîche. Vous y ajouterez ensuite par dessus vos légumes pour un mélange de saveur au top du top !

De plus, le fait de rajouter du quinoa à votre wok permet d’avoir encore un complément en protéine, une bonne chose.

10. Composez et ajoutez ce qui vous fait plaisir !

GRAND BOL DESIGN JAPONAIS - Spécial Soupes ou...
  • Matière du grand bol japonais : porcelaine.
  • Dimensions du grand bol japonais : 17 cm de diamètre, 9 cm de hauteur.
  • Couleur du grand bol japonais : vert dominant.

C’est le meilleur moment, la composition !

Comme je l’ai dit, j’adore mettre tout ça dans un bol profond, d’une part c’est visuellement très beau et d’autre part c’est plus facile à mélanger et à manger je trouve. Les grands bols au design japonais se prêtent relativement bien à cela.

Maintenant, vous pouvez ajouter toutes garnitures qui vous feront plaisir.

Souvent j’y ajoute :

  • un mix d’avocat et de tomates cerises avec des épices
  • des concombres dégorgés
  • de la coriandre ou de la ciboulette
  • des graines de chia ou de courges
  • ,etc…

On résumé tout ça ?

  1. Nettoyez votre espace de travail
  2. Sortez vos légumes du frigo, lavez-les et commencez à les débitez finement
  3. Choisissez votre source de protéines qui cuira avec vos légumes, et faites cuire un peu de riz, de quinoa ou de lentilles parallèlement au wok (optionnel)
  4. Commencez la cuisson à feu doux avec l’ail et les oignons dans un fond d’eau, puis réservez-les
  5. Cuire ensuite à feu moyen tous les légumes coupés au préalable en les ajoutant par ordre de cuisson, les plus longs à cuire en premier (toujours dans un fond d’eau)
  6. Remuez sans cesse pour ne pas accrocher votre wok et cuire équitablement tous vos légumes, puis rajoutez les oignons réservés
  7. Faites votre sauce à part et ajoutez-la en fin de cuisson à votre wok, remuez une dernière fois
  8. Dans un bol, mettre un peu de verdure, le riz ou le quinoa cuit à part, puis vos légumes et votre sauce
  9. Ajoutez toutes garnitures qui vous feront plaisir, comme des concombres, de l’avocat ou des tomates cerises, etc..
  10. Et voilà ! Savourez
Wok : 10 conseils pour réussir un wok d’enfer !
5 (100%) 1 vote

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.