La méditation empêcherait votre cerveau de vieillir

La méditation empêcherait votre cerveau de vieillir

6 septembre 2017

Vous en avez tous forcément entendu parlé, et peut-être vécu : l’esprit se décline à mesure que le corps vieillit. Il y a des années de cela, les scientifiques pensaient encore que le phénomène était totalement inévitable, alors ce déclin cérébral était de l’ordre du fatum…mais une recherche extraordinaire en neurologie a montré que cela n’était pas vrai ! Prends ça dans tes dents le temps !

En fait, le cerveau est en perpétuel changement au cours d’une vie, et ce au gré des expériences et de l’entrainement qu’il reçoit dans la vie de tous les jours, c’est ce que l’on appelle la neuroplasticité, un terme dont vous avez peut-être déjà entendu parler sans réellement savoir de quoi il s’agit.

Seulement voilà, aussi incroyable soit-elle, la neuroplasticité ne va pas automatiquement se déclencher chez Mr tout le monde, la recherche nous montre que nous devons la forcer en la travaillant ! L’alimentation, l’exercice, notre mode de vie et sont autant de critères qui ont une incidence sur cette capacité.

En d’autres termes, plus votre mode de vie est sain, plus vous vieillirez sainement, c’est aussi simple que ça.

Mais si l’ingrédient clé était la méditation ?

Méditation et neuroplasticité, quel rapport ?

Pour maintenir toutes ses capacités mentales, il est important d’acquérir ce qu’on appelle la «réserve cognitive», et surtout de la maintenir en bon état de fonctionnement.

La réserve cognitive peut être définie comme la capacité de notre cerveau à affronter les différents dommages/détériorations dus aux maladies ou simplement au vieillissement naturel, tout en étant capable de conserver ses fonctions plus ou moins intactes.

Cette réserve est donc la capacité d’efficacité du cerveau, ou plutôt sa flexibilité. De nouvelles preuves montrent que la méditation contribue à maintenir cette réserve intacte.

Une étude a ainsi montré qu’une méditation régulière provoquait des améliorations positives de la fonction cérébrale, comme une attention accrue, une prise de conscience, une mémoire de travail améliorée et une plus grande efficacité mentale.

D’autres recherches montrent que la méditation quotidienne affecte à la fois les «états» et les «réseaux» neuronaux. Dans une étude récente publiée par un groupe de chercheurs de l’UCLA, il a été signalé que les méditants expérimentés ont une concentration de tissu plus élevée dans les régions cérébrales les plus impactées par le vieillissement. Ceci laisserait entendre que la pratique de la méditation peut aider à minimiser les ravages de l’âge sur le cerveau et à se protéger contre le déclin lié à ces derniers.

Aidez votre cerveau vieillissant

La vie, c’est beaucoup de hauts et de bas et de situation stressantes qui font se sentir dos au mur. La méditation peut être la clé.

La méditation met l’accent sur une expansion de la pleine conscience : pensées, sentiments et sensations physiques sans la présence du moindre sentiment de jugement. Sans ce sens du jugement, la méditation contribue à atténuer ce sentiment d’attachement tout en augmentant la flexibilité mentale.

La pratique à long terme de la méditation dite « pleine conscience  » (mindfulness) peut améliorer la performance cognitive chez les personnes âgées (pas que) et, avec une pratique régulière, les bienfaits seront maintenus dans le temps.

Voilà donc de bonnes nouvelles pour les millions d’adultes vieillissants qui tâchent de lutter quotidiennement contre les effets négatifs du vieillissement de leur cerveau, voici une raison de plus de vous intéresser à la méditation, vieux ou jeune.

La méditation empêcherait votre cerveau de vieillir
5 (100%) 1 vote

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.