Tous les bienfaits d’une infusion de verveine + préparation

Tous les bienfaits d’une infusion de verveine + préparation

25 avril 2020

La verveine est très présente dans notre quotidien, qu’il s’agisse d’infusions ou d’utilisation culinaire. On attribue d’ailleurs de nombreuses vertus à cette petite plante aromatique utilisée depuis l’Antiquité. De nos jours, elle est même utilisée dans les domaines de la cosmétique et de la phytothérapie.

Elle est donc cosmopolite, et ses bienfaits varient évidemment selon son mode d’utilisation, mais aussi le type de verveine que l’on choisit. Retour sur cette plante ornementale que l’on devrait peut être utiliser plus souvent…

Qu’est-ce que la verveine ? Et quelles sont ses origines ?

Lorsque l’on trouve de la verveine dans le commerce, il peut s’agir de deux types différents d’une même plante. La plus répandue en Europe est la verveine officinale (verbena officinalis, de son petit nom), également appelée Veine de Vénus.

De l’autre côté de l’Atlantique, on trouve plutôt de la Verveine odorante ou verveine citronnelle : c’est la aloysia citriodora, en latin. Les deux font partie de la famille des verbenaceae. La verveine officinale est une plante annuelle, mais peut survivre deux années de suite dans certains climats. De son côté, la verveine odorante est un petit arbuste dont les feuilles sont caduques.

La première pousse dans les prairies européennes, et est utilisée depuis l’Antiquité. Pour les Romains et les Celtes, elle possédait des vertus protectrices. Elle pouvait éloigner les mauvais esprits, et soigner de nombreux maux.

On la surnommait souvent d’herbe aux sorciers, puisqu’on lui prêtait de multiples bienfaits médicinaux. Certains la buvaient même comme porte-bonheur, d’autres songeaient que l’infusion de verveine pouvait même agir comme un puissant philtre d’amour.

La seconde, la verveine citronnelle, est originaire d’Amérique du Sud. Elle pousse normalement à presque 3000 mètres d’altitude, dans la Cordillère des Andes. De nos jours, on la cultive également sur les côtes du Pérou. Elle a été découverte au XVIIIème siècle par des botanistes espagnols, qui l’ont immédiatement ramenée en Europe.

À l’époque, elle avait d’ailleurs le nom d’herbe de la Princesse, en l’honneur de Marie-Louise de Parme. La verveine avait été d’abord exposée dans les jardins royaux. De plus amples études sur cette plante ont été faites par la suite par le botaniste français Philibert Commerson.

Quels sont les bienfaits de la verveine ?

infusion verveine

Comme pour tout ce qui touche à la médecine alternative, il n’existe pas encore d’assez nombreuses études sur les bienfaits de la verveine.

La plupart d’entre elles ont été faites en laboratoire –in vitro- ou sur des animaux. Il n’y a donc pour le moment que très peu de preuves concernant les vertus que l’on attribue habituellement à cette plante. Néanmoins, certaines confirment que cette plante est loin d’être bénéfique seulement pour son goût.

La verveine citronnelle a été étonnamment beaucoup plus testée en laboratoire que sa cousine, la verveine officinale. On a donc de plus grandes informations sur ses bienfaits reconnus.

La verveine pour maigrir ?

On sait par exemple qu’elle peut aider à lutter contre le surpoids et l’obésité, grâce à ses propriétés antioxydantes.

Elle réduirait donc les risques d’accumulation de triglycérides dans le sang. Elle pourrait donc aussi contribuer à diminuer la tension artérielle, tout comme l’hibiscus.

De plus, la verveine citronnelle a des propriétés antibactériennes, et elle pourrait être très efficaces pour lutter contre les premiers symptômes de staphylocoque doré. Il faudrait donc, dans ce cas-ci, opter pour une crème à base de verveine.

La verveine comme anti inflammatoire ?

Une étude de 2014 a également démontré que la verveine jouait un rôle important pour lutter contre les inflammations. Enfin, comme elle est reconnue pour ses caractéristiques antioxydantes, elle serait excellente pour l’entretien des articulations et la santé musculaire.

En somme, si vous ne buvez pas de verveine citronnelle pour soigner des maux en particulier, elle pourra toutefois contribuer à vous garder en bonne santé artérielle, musculaire et articulaire.

Un bon allié pour la digestion ?

D’autre part, on attribue souvent à la verveine officinale des vertus digestives, apaisantes, amincissantes, et elle serait même idéale pour les femmes enceintes. Dans les faits, c’est évidemment un peu différent. Tout comme sa cousine d’Amérique du Sud, la verveine européenne a des propriétés antioxydantes.

Elle est donc un excellent moyen de contribuer à lutter contre le surpoids. Mais elle n’est en aucun cas amincissante, elle ne pourra que participer à d’autres mesures pour éviter le surpoids et l’obésité. Néanmoins, ses vertus apaisantes ont été prouvées dans une étude de 2016.

Une aide contre le stress ?

Cette recherche a amené les spécialistes à conclure que la verveine officinale a en effet des caractéristiques sédatives et anxiolytiques. Elle serait donc un très bon remède contre l’anxiété, et serait apaisante.

De ce fait, on peut supposer qu’elle contribue à améliorer le sommeil. Enfin, plusieurs recherches récentes ont prouvé que la verveine pouvait aider à réduire les risques de convulsion, mais également à les traiter. Elle est d’ailleurs utilisée traditionnellement en Iran pour soigner les convulsions et les crises d’épilepsie.

La verveine pour favoriser la lactation ?

En ce qui concerne la grossesse, la verveine ne doit certainement pas être prise à la légère. La verveine officinale ferait partie des plantes galactogènes, efficaces pour favoriser la production de lait maternel.

Néanmoins, comme pour toute médecine alternative, il vaut mieux consulter un médecin avant d’en prendre durant la grossesse. Car si la verveine a de nombreuses vertus, elle pourrait, comme d’autres plantes, se révéler dangereuse si elle est combinée à d’autres médications ou à certains symptômes.

Verveine : cueillette, infusion, et précautions !

verveine odorante bio

Mon choix #1 : Verveine Bio La compagnie des Sens

  • Certifiée BIO selon le référentiel COSMOS Organic par Ecocert Greenlife
  • Garantie 100% pure, naturelle et intégrale
  • Sélectionnée par des experts sur la base d’analyses organoleptique et nutritionnelle
  • Livrée en 48h avec 1 pochon de coton offert pour protéger votre flacon

Commandez avec le code promo « BOUDDHISME » pour avoir -5%

Voir le prix

La verveine citronnelle se trouve plus souvent dans les commerces comme la compagnie des sens que j’affectionne tant, tandis que la verveine officinale peut se cultiver ou se cueillir.

Elle pousse généralement dans les prairies européennes, et ne devrait pas avoir de mal à pousser dans votre jardin si vous lui accordez un petit espace pour qu’elle se développe.

Il est recommandé de récolter la verveine le matin, car elle aurait plus d’arômes aux petites heures de la journée, et de mai à septembre seulement. Cela peut aller jusqu’à octobre pour certaines régions. Il faut cueillir seulement les fleurs et les feuilles de verveine pour pouvoir ensuite les utiliser.

Il faut impérativement faire sécher la verveine avant de pouvoir la consommer. Pour cela, on peut suspendre un bouquet de verveine dans sa cuisine ou bien laisser les feuilles et fleurs sécher pendant plusieurs jours dans une pièce aérée. Ensuite, il suffit de faire infuser les feuilles dans de l’eau bouillante.

On prévoit environ 2 à 3 grammes de feuilles –et seulement de feuilles- de verveine pour 250ml d’eau. Les fleurs séchées peuvent également être utilisées en pâtisserie ou en cuisine. Puis laisser infuser 5 à 10 minutes.

Références :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.