L’apnée du sommeil, quand s’en inquiéter ?

L’apnée du sommeil, quand s’en inquiéter ?

22 mars 2018

L’apnée du sommeil, devrait-on s’en inquiéter ?Environ 5% de la population française souffrent de l’apnée du sommeil ; c’est un mal dont peut souffrir toute personne, peu importe le sexe et l’âge. Cependant, 2 à 4 fois plus d’hommes que de femmes en souffrent, et le taux de prévalence augmente avec l’âge. Devant ces chiffres que corroborent beaucoup d’autres, il est nécessaire de s’interroger sérieusement sur ce trouble qui nous atteint pendant notre repos.

Comprendre l’apnée du sommeil

Au cours de notre sommeil, les voies d’air restent ouvertes, et l’on observe un phénomène d’inspiration et d’expiration. Au cours de l’inspiration, les voies respiratoires inhalent l’oxygène qui va jusqu’aux poumons sans obstacle. À travers l’expiration, il y a une expulsion du gaz carbonique acheminé par le sang vers les poumons.
Cependant, il peut arriver que les voies d’air se ferment. Cette fermeture peut être partielle, et dans ce cas, on parle de l’hypopnée, un phénomène qui entraine le ronflement. Une fermeture totale des voies d’air caractérisée par une interruption de la respiration est synonyme d’apnée du sommeil. Attention : l’apnée du sommeil s’accompagne toujours de ronflement, mais seulement 10% des ronfleurs souffrent d’apnée.

Il y a apnée obstructive si cette interruption accompagnée d’efforts des muscles inspiratoires dure 10 secondes (des fois plus de 30 secondes) avec une réduction du taux d’oxygène dans le sang et une forte concentration du CO2 entrainant l’hypercapnie. Ainsi, le cerveau s’agite à travers des micros-réveils.

L’apnée du sommeil est dite centrale lorsque l’interruption de la respiration s’observe sans qu’aucun effort ne s’effectue de par des muscles inspiratoires. Ce dernier cas d’apnée s’observe souvent chez les personnes souffrant de maladies cardiaques ou neurologiques (insuffisance cardiaque, méningite, Parkinson) et dont le cerveau cesse soudain de transmettre l’ordre de respirer aux muscles respiratoires.

apprendre à méditer

RECEVEZ VOTRE GUIDE DE MÉDITATION GRATUIT réveillez le Daila Lama qui sommeille en vous !

La sévérité de l’apnée s’observe à travers la moyenne des arrêts respiratoires enregistrés par heure. Il faut s’inquiéter dès lors qu’il y a plus de 5 arrêts de plus de cinq secondes par heure. On parle d’apnée du sommeil léger pour une moyenne allant de 5 à 15 arrêts par heure, modéré pour une moyenne allant de 15 à 30 arrêts par heure et sévère pour plus de 30 arrêts par heure. Les cas d’apnée du sommeil sévères doivent être traités au plus vite et avec minutie, car un cœur qui s’arrête de battre plus de 30 fois par heure peut finir par lâcher.

apnée du sommeil traitements

Ses conséquences

Que cela soit à court terme ou à long terme, l’apnée du sommeil a des conséquences sur la santé de l’être humain. L’apnéique peut développer :

  • Des affections cardiovasculaires. Le déficit du système d’oxygénation dans le sang observé à chaque pause respiratoire oblige le cœur à accélérer son rythme en fournissant des efforts supplémentaires afin d’acheminer au plus vite l’oxygène dans le corps. Cela entraîne une augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque. Il y a dès lors des risques de développement des maladies cardio-vasculaires.
  • L’hypoxie qui est une interruption de l’irrigation du sang dans le cerveau lors des pauses respiratoires, entrainant les accidents vasculaires cérébraux.
  • L’insomnie.
  • Une mauvaise qualité de vie qui se traduit par une mauvaise humeur, une irritabilité et un isolement, voire une dépression.
  • Une allergie à l’anesthésie générale pouvant accentuer le relâchement des muscles.

Ses facteurs déclencheurs

Plusieurs facteurs peuvent déclencher l’apnée du sommeil :

  • Le tabagisme qui bloque le fonctionnement des voies respiratoires.
  • L’usage de somnifères et la consommation de narcotiques ou d’alcool qui entrainent un relâchement des muscles de la gorge.
  • L’obésité, car l’excès de graisse au niveau du cou réduit la qualité des voies respiratoires.
  • La vieillesse qui peut entraîner la perte du tonus des muscles de la gorge…
  • La consommation d’alcool qui entraîne un relâchement des muscles de la gorge

Comment savoir si l’on en souffre ?

C’est souvent le conjoint de l’apnéique qui remarque les pauses respiratoires. Voici quelques signaux d’alerte :

  • Ronflements de plus en plus fréquents et bruyants
  • Réveils fréquents dans la nuit avec la sensation d’étouffer et une envie répétitive d’aller aux toilettes
  • Fatigue excessive, somnolence et sommeil de mauvaise qualité
  • Pertes de mémoire et maux de tête au réveil, mauvaise humeur permanente

Ses Traitements

Ils visent à corriger les apnées pour une prévention de leur complication. Tout traitement doit débuter par la pratique d’une bonne hygiène de sommeil, avec l’usage des oreillers orthopédiques. Les personnes apnéiques doivent suivre leur ligne (poids) et observer un arrêt tabagique. Plusieurs dispositions pratiques existent :

  • Dispositif PPC : c’est un appareil à Pression Positive Continue qui souffle de l’air dans les voies respiratoires, permettant ainsi à la personne de respirer.
  • L’orthèse mandibulaire : fixée sur les dents, l’orthèse mandibulaire projette la mâchoire inférieure libérant ainsi le pharynx pour une respiration optimale.
  • La chirurgie : elle peut être maxillo-faciale. Les spécialistes ont recours également au laser afin de bruler les graisses qui obstruent les voies respiratoires.
  • Les soins chiropratiques.
  • Il existe aussi des exercices pratiques de la langue et des voies respiratoires pour corriger l’apnée du sommeil.

En définitive, il faut retenir que l’apnée est un trouble du sommeil qui bloque les voies respiratoires. Plusieurs facteurs l’expliquent, et ses conséquences sur la santé peuvent être néfastes lorsqu’elle n’est pas prise en charge à temps. N’hésitez donc pas à faire la paix avec votre sommeil en suivant les différents traitements qui peuvent corriger votre apnée.

L’apnée du sommeil, quand s’en inquiéter ?
5 (100%) 2 votes

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.