L’ambre : histoire, propriétés et utilisation en lithothérapie

L’ambre : histoire, propriétés et utilisation en lithothérapie

12 février 2019

L’ambre est une pierre particulière et mystique qui accompagne l’humanité depuis une dizaine de milliers d’années et n’a jamais cessé d’être utilisé jusqu’à aujourd’hui.

Il a pour originalité d’être une gemme organique, contrairement à la grande majorité des pierres qui sont d’origine minérale.

Cette pierre possède normalement des tons jaunes, ce qui lui vaut d’être associée au soleil.

L’ambre est aussi une pierre élégante et lumineuse occupant une place importante en lithothérapie, qui lui attribue de nombreux bienfaits tant sur le plan physique, psychologique que spirituel.

Nous allons d’abord faire une présentation générale de l’ambre puis nous détaillerons les différentes utilisations qui peuvent en être faites et nous vous guiderons dans le choix de vos pierres ou vos bijoux.

Présentation de l’ambre

pierre ambreLe mot ambre vient de l’arabe anbar dont la signification est parfum ou substance odorante.

À l’origine, il désigne l’ambre gris, qui est une concrétion intestinale des cachalots.

Cet ambre gris était traditionnellement utilisé comme substance aromatique pour la création des parfums.

L’ambre gris et l’ambre dont nous parlons ont des similitudes : ils sont rejetés tous les deux sur les côtes, dégagent une odeur agréable lorsqu’ils sont réchauffés et sont utilisés pour la fabrication des bijoux.

Les Grecs l’appelaient elektron, à cause de ses propriétés électrostatiques découvertes par Thalès. Au XVIIe siècle, William Gelbert, savant anglais et médecin de la reine Élisabeth 1re emploie ce terme pour désigner l’électricité.

Toujours en référence à l’électricité statique, les Perses le nommaient karabe, ce qui veut dire qui attire la paille.

Un nom scientifique lui a été donné en 1890 par Hogu Conwentz pour caractériser tous les conifères dont sont issus l’ambre de la région baltique : Pinus succinifera.

C’est pour cela qu’une autre dénomination de l’ambre est succinite.

Enfin, vous verrez peut-être parfois que l’ambre est appelé l’or de la mer, ceci dû à sa couleur et au fait qu’il est déposé sur les rivages par le courant et les vagues.

Histoire, légendes et symbolisme

Dès le mésolithique, les chasseurs et les cueilleurs de la région baltique ramassent l’ambre rejeté sur les côtes par la mer.

L’ambre de cette région est le plus connu et répandu, c’est l’ambre jaune que vous avez l’habitude de voir en bijouterie.

Le matériau est tendre et est facile à travailler, on le polit à l’aide de cuir pour lui conférer un éclat brillant et spectaculaire. Pour les anciens peuples de cette région, l’ambre est constitué des larmes et des éclats des pierres du palais sous-marin de Juraté, la déesse des sirènes qui fut punie pour avoir enlevé un humain par amour alors qu’elle était fiancée à un dieu…

Le commerce de l’ambre s’organise durant les millénaires suivants, on le retrouve dans toutes les civilisations méditerranéennes 3000 ans avant notre ère. On parle même de route de l’ambre qui relie la Mer Baltique à la Méditerranée, en longeant l’Elbe et le Danube.

Les Égyptiens l’utilisaient pour fabriquer des bijoux, mais aussi pour accompagner les fumigations d’aromates offertes à Râ, le dieu du soleil.

Le célèbre pharaon Toutankhamon portait dans son sarcophage un pendentif en forme de scarabée fait principalement d’ambre.

Chez les Grecs et les Romains, on l’utilise comme un moyen de soulager le goitre, les maux de dents et de gorge. Dans la mythologie grecque, l’ambre s’est formé à partir des larmes des filles d’Hélios, dont le frère a été foudroyé par Zeus pour avoir mal conduit le chariot solaire : il l’amena trop haut et le froid envahit la Terre, puis il le dirigea trop bas et brûla une partie du globe qui est maintenant le désert africain.

Chez les Romains, Néron en acquit des quantités colossales, si bien qu’il paraît que les gladiateurs notaient chacun de leur combat sur des plaques en ambre.

Au Moyen-Âge, quasiment tout l’ambre est employé pour fabriquer des croix chrétiennes. Son commerce est organisé d’abord à Gdansk, en Pologne, avant d’être ensuite à Kaliningrad, port important de Russie se trouvant dans une région que l’on appelle aussi yantar, mot russe pour l’ambre. Il est régi par les chevaliers teutoniques et sa règlementation est très sévère, toute personne en possédant et ne faisant pas partie de l’Église pouvant potentiellement être condamnée à mort.

L’ambre jaune, que l’on connaît en Europe, est une pierre estivale, lumineuse, qui symbolise le soleil, la pureté et l’immortalité. On lui associe généralement les signes de la Vierge, des Gémeaux, du Lion, ainsi que le Tigre dans l’astrologie chinoise.

L’ambre d’un point de vue géologique

bijoux ambre

L’ambre fait partie des gemmes organiques, qui regroupent toutes celles nées ou extraites d’êtres vivants, au même titre que le corail, les perles, la nacre, le jais ou l’ivoire. Sa formation résulte d’un bouleversement climatique s’étant produit il y a 45 millions et ayant eu pour conséquence des changements moléculaires chez certaines espèces.

Certains conifères se mirent à sécréter de manière abondante.

Cette sécrétion entra alors dans un processus appelé polymérisation moléculaire qui, combiné avec l’évaporation d’huiles, l’action de la chaleur et de la pression, aboutit à sa fossilisation.

Oui, l’ambre est un fossile !

Pour s’en convaincre, on remarque régulièrement des inclusions de graines, feuilles, plumes ou insectes dans l’ambre.

On a même trouvé de l’ambre contenant un lézard entier en Lituanie !

L’ambre n’est pas une pierre très résistante, elle supporte mal les chocs. Sa dureté n’est que de 2 à 2,5 sur l’échelle de Mohs.

Son éclat est gras et il est transparent ou translucide. Il est sensible à la chaleur : il devient mou à 150 °C et brûle à 300 °C.

Il varie normalement du jaune au brun, avec une tendance à foncer avec le temps.

Néanmoins, il existe aussi des variétés d’ambre vert, rouge ou bleu, provenant essentiellement de la République dominicaine, qui sont beaucoup plus rares donc plus cher.

Les principaux gisements

L’ambre de la région baltique représente 2/3 des réserves mondiales et est celui qui est utilisé à 90 % dans la confection d’objets et de bijoux.

On en trouve donc en Allemagne, au Danemark, en Suède, en Finlande, en Estonie, en Lettonie, en Lituanie, en Russie, en Ukraine et en Pologne.

En dehors de l’Europe, on en extrait principalement au Mexique et en République dominicaine.

L’ambre en lithothérapie

L’ambre est traditionnellement associé au chakra du plexus solaire.

C’est une pierre symbolisant l’affirmation de soi et la motivation. Comme nous allons le voir, la lithothérapie lui attribue une liste impressionnante de bienfaits, tant au niveau du corps que de l’esprit.

Sur le plan physique

Selon la lithothérapie, l’ambre aurait de multiples pouvoirs guérisseurs sur le corps :

  • Antidouleur : l’ambre est connu pour ses propriétés antalgiques en lithothérapie, il apaise tout type de douleurs : blessures, brûlures, rhume, maux de dents, poussée de dents chez les petits enfants et migraines
  • Lutte contre les maladies ORL : otite, laryngite, maux de gorge, toux, thyroïde et aphtes
  • Diminution des allergies : asthme, allergies aux animaux, au pollen et au foin
  • Effet régénérateur : l’élixir d’ambre jaune contribue au renforcement du système immunitaire, accélère le processus de guérison, aide à lutter contre les addictions et stimule le fonctionnement des reins et de la vessie.

Sur le plan mental

En lithothérapie, l’ambre aurait la faculté de favoriser le travail sur moi-même, il est un vecteur de réflexion plus profonde et d’épanouissement personnel.

Il aide à s’exprimer plus facilement et à s’imposer dans un environnement donné. En plus de cela, on lui attribue aussi :

  • Un effet apaisant : le côté organique de l’ambre absorbe les mauvaises ondes et favorise un état d’esprit serein et de confiance en soi. Il sert également à augmenter la motivation
  • Un effet antidépresseur : l’ambre revigore, il redonne courage et dynamisme. Il est recommandé aux personnes souffrant de dépression.
Notez que les listes ci-dessus et ci-dessous sont basées sur des siècles de folklore (bien avant que la médecine moderne ne surgisse) et sont fournies à des fins de divertissement et de référence seulement. En aucun cas, il ne s’agit pas de renseignements médicaux réels. N’allez pas traiter vos problèmes médicaux avec quelconques minéraux, car rien n’est prouvé, ces faits ne reposent sur aucune donnée scientifique. Il n’y a pas de mal à y croire et à s’ouvrir à la spiritualité, mais rien ne vaudra jamais l’avis de votre médecin qualifié. Cela n’enlève rien à la beauté de ces minéraux toutefois.

Les bijoux en ambre

Comment choisir ?

Comme dit précédemment, l’ambre n’est pas dur, il est facile à travailler. De manière générale, il est taillé dans la forme voulue, puis poli avant d’être monté sur des bracelets ou des bagues.

L’ambre le plus côté est jaune or, suivi par l’ambre rouge. Plus la couleur est profonde, plus la pierre a de la valeur. La transparence est un autre critère important : plus l’ambre est transparent, plus il est recherché. Enfin, les inclusions d’insectes, de bulles, de végétaux ou de tout élément peuvent aussi contribuer à en augmenter le prix.

Attention, l’ambre est une pierre facilement imitable, faites donc attention : achetez votre bijou en ambre sur un site ou un commerce dans lequel vous avez confiance.

L’entretien de l’ambre

L’ambre est assez fragile, évitez d’utiliser des surfaces abrasives pour le nettoyer, il gardera son éclat plus longtemps. Passez-le sous de l’eau froide avec un peu de savon et essuyez-le avec un chiffon. Veillez aussi à ce qu’il n’entre pas en contact avec des produits chimiques ou qu’il soit trop près d’une source de chaleur, il pourrait ramollir.

En lithothérapie, on peut purifier l’ambre en le trempant quelques heures dans de l’eau déminéralisée, pendant la nuit de préférence. Pour le recharger, on peut le laisser à la lumière du soleil le matin ou le déposer sur un cristal de roche.

Combiner l’ambre

Les bijoux avec de l’ambre sont souvent faits d’argent, d’or blanc ou d’or rose pour que la luminosité et la clarté de la gemme soient mises en valeur.

L’ambre peut être trouvé sous forme de collier, de pendentif, de bracelet, de bague ou même de cabochon pour l’ambre de qualité inférieure.

L’ambre : histoire, propriétés et utilisation en lithothérapie
5 (100%) 3 vote[s]

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.